.
-

Rio de Janeiro
Rio de Janeiro (anc. São Sebastiao do Rio) est une grande ville du Brésil, dont elle a été autrefois la capitale, située sur la rive occidentale de la baie de Rio de Janeiro ou Guanabara sur l'océan Atlantique. La ceinture de montagnes qui entoure la ville et en fait comme un entonnoir augmente l'humidité chaude du climat. Température moyenne de 23°C (en février 26°C, en juilllet 21°C).  Population : 6 millions d'habitants, en 2012
-
La baie de Rio de janeiro.

La baie de Rio de Janeiro est une baie de la région Sud-est du Brésil, appelée aussi baie de Guanabara, une des plus belles et des plus sûres du monde; les navires ne peuvent y redouter que les vents de terre qui viennent du Nord-Ouest.

Elle mesure 22 km de large et près de 90 km de circonférence; elle communique avec la mer par une passe de 1500 m de largeur et d'une profondeur moyenne de 50 m. L'entrée, dominée à gauche par le Pain de Sucre (le Pão de Açucar), était autrefois défendue par deux forteresses : Sainte-Croix et Lage; elle est accessible par tous les temps aux navires de tous tonnages. Profondeur ente 45 et 100 à 110 m.
-


La baie de Rio vue depuis l'espace. Source : Nasa.

Parmi les 50 îles qui y sont disséminées, il faut citer : l'île du Gobernador (la plus grande), l'île et le fort de l'île des Cobras; cette dernière est séparée de la vile par un chenal de 116 m de largeur et de 20 m de profondeur; on y a construit deux cales sèches, l'hôpital de la marine, une annexe de la douane et les bâtiments de l'Ecole navale.

La ville de Rio de Janeiro comprend trois parties distinctes : la vieille ville, la nouvelle ville et les faubourgss; elle se déploie en forme de croissant sur le rivage, et sa banlieue s'allonge sur la plage on monte en s'éparpillant sur les coteaux, ce qui lui donne un aspect très imposant et pittoresque. Les maisons, bâties principalement en granit, sont étroites et sans ornements, les édifices publics n'ont rien de remarquable, et les églises même sont petites et sans style. Les principaux édifices religieux et charitables sont la chapelle impériale (XVIe siècle), l'église de Nossa Senhora de Carmo, Saint-Sébastien, l'ancienne cathédrale qui contient les restes d'Estacio da Sa, le fondateur de la ville, l'église de la Candelaria, la plus grande, avec deux tours et un dôme de marbre : elle a été commencée en 1775 et n'est pas terminée, l'hôpital de Santa Caza de Misericordia fondé en 1605 ; on remarque dans de belles positions le couvent de San Rente et celui de Sao Antonio.
-

Rio de Janeiro.
Rio de Janeiro  et le Pain de Sucre, depuis le Corcovado, vers 1900.

Parmi les autres édifices, on remarque l'ancien Palais impérial, la place 15 de Novembre avec le monument du général Osorio, le palais de São Christovão, appelé Quinta da Boa Vista, le théâtre de Don Pedro II, la place de Tiradentes ou de la Constitution avec statue équestre de Pedro ler, la Bibliothèque nationale, l'Université, l'observatoire, l'Académie des beaux-arts, l'ancien hospice de Nossa Senhora do Parto, qui contient les archives. 

L'intérieur de la ville a un aspect délabré auquel répond l'air indolent et des habitant; mais la vieille ville portugaise avec ses lourds balcons, ses baisons teintées de pâles couleurs multicolores, les façades plaquées de faïences, ont, malgré tout un aspect pittoresque. 

La ville reçoit de l'eau de canalisations d'eau qui viennent de Corcovado et de la sierra da Tijuca. 

La rue do Ouvidos, qui s'embranche sur la rue Primeiro de Março, est la plus belle de la ville et conduit au Largo de São Francisco de Paulo où s'élève une statue de José Bonifacios. La grande Praça da Republica, ancienne place do Acclamaçao, sépare la vieille ville de la nouvelle.

Dans le vieux quartier, ou quartier du fort, se trouvent divers établissements commerciaux.
-

Plan de Rio de Janeiro
Plan de Rio de Janeiro. Source : OpenStreetMap.

La ville neuve,  peu intéressante en elle-même, est pourvue de voies très larges, la plupart plantées d'arbres; presque toutes les maisons sont entourées de jardins; c'est le quartier riche qui s'étend derrière la vieille. On y trouve notamment, l'église de Sainte-Anne, le Sénat, l'Opéra, l'hôtel des Monnaies, le palais Stamaraty et le palais de Boa Vista. 

Les faubourgs et les environs sont remarquables par leur merveilleuse situation au milieu d'une végétation luxuriante : les plus grands sont São Christovao, Cateba, Botafogo, au fond de la baie de Botafogo, sur la rade de Rio; Copacapara, Larangeiras, sur les collines qui dominent Rio; ou y accède par le chemin de fer à crémaillère qui conduit au Corcovado; Santa Theresa, La Tijuca, etc. Le jardin botanique et le jardin zoologique sont parmi les plus belles installations de ce genre.

Histoire.
Le premier navigateur connu qui aborda dans la baie de Rio est Dias de Solis en 1515; après lui vint en 1519 Magalhaes (Magellan). Les Portugais fondèrent au Brésil vers 1532 leurs premiers établissements (à Santa Catharina et Santa Cruz de Porto Seguro) et en 1555, un huguenot français, Durand de Villegagnon, fonda sous le nom de France antarctique une colonie dans la baie de Rio : il érigea dans une île un fort qu'il baptisa fort Coligny; en 1560, les Portugais le détruisirent et, en 1566, ils fondèrent à cette place la ville de Rio de Janeiro. Les Français reparurent cent cinquante ans plus tard, en 1710, avec Duguay-Trouin qui prit la ville et ne la rendit an Portugal que contre une rançon de 600.000 cruzados; en 1763, Rio devint la capitale de la vice-royauté à la place de Bahia (Salvador); mais sa prospérité ne grandit rapidement qu'après 1807 quand la famille royale du Portugal, réfugiée au Brésil, s'y établit. En 1822, Rio devint la capitale du nouvel Empire, dom Pedro ayant été, proclamé empereur après le départ de Joao VI pour l'Europe. En 1834, elle fut constituée avec ses environs en Municipio neutro et séparée de la province de Rio qui reçut pour chef-lieu Nitcheroy. En 1889, après la chute de l'Empire, Rio de Janeiro redevint la capitale fédérale de la nouvelle République des EtatsUnis du Brésil; la province  de Rio fut élevée comme les autres provinces au rang d'Etat. Rio a cédé son statut de capitale à Brasilia en 1960. (Ph. B.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.