.
-

Perpignan

Perpignan (Perpinianum) est une ville de France; c'est le chef-lieu du département des Pyrénées-Orientales; ancienne capitale du Roussillon, ch.-l. de la viguerie de Roussillon et Vallespir. Cette ville se situe à 4 km de Castel-Roussillon, l'antique Ruscino, à 62 kilomètres de Narbonne, et à 850 de Paris, sur la Tet, dans un beau site, près de la mer Méditerranée; population : 105.000 habitants. 

Histoire.
La fondation de cette ville est encore entourée d'obscurité, on la fait généralement remonter au Xe siècle. Pierre II d'Aragon lui octroya une charte de commune (23 février 1197); c'est la première ville érigée en commune dans les Etats d'Aragon. Philippe III le Hardi y mourut le 5 octobre 1283. Capitale du royaume de Majorque (1276-1344); le roi Sanche pose la première pierre de l'église Saint-Jean (27 avril 1324). Pierre III d'Aragon y créa une université littéraire (20 mars 1849). Un consulat de mer y fut créé, le 22 décembre 1388, par Jean Ier d'Aragon, sur le modèle de celui de Barcelone, pour connaître des affaires relatives au commerce, qui alors se faisait surtout par mer. 

L'antipape Benoît XIII (Pierre de Luna), reconnu pape légitime par Martin
d'Aragon, qui lui avait assigné comme légitime le château royal de Perpignan, ouvrit le 15 novembre 1408 un concile dans l'église de la Réal, dans le but de faire cesser le schisme. 120 évêques y assistèrent, mais le but ne fut pas atteint.

Le concile de Perpignan. - 1er novembre 1408. Les prélats assemblés dans cette ville par Pierre de Luna (antipape Benoît XIII), ne s'entendirent point sur les mesures à prendre pour mettre fin au schisme. Dix-huit seulement, la plupart Espagnols, restèrent fidèles à cet antipape. Le 1er février 1409, ils lui conseillèrent d'envoyer des députés an concile général convoqué à Pise. Il en nomma six, qui furent arrêtés à Nîmes, par ordre du roi de France.
Perpignan fut au Moyen âge le centre d'un commerce important, plusieurs rues ont gardé le nom des corporations qui les habitèrent (Argenterie, Fusterie, etc.). A part l'éphémère domination de Louis XI et de Charles VIII, Perpignan suivit le sort de la Catalogne jusqu'au traité des Pyrénées (1659). Cette ville a été jusqu'au 13 septembre 1790 le siège du Conseil souverain de Roussillon, créé par Louis XIV en juin 1660 à la place des quatre anciennes cours de justice. Une Monnaie y fut établie en juin 1710. 

Lieu de naissance du peintre Hyacinthe Rigaud et du bénédictin Dom Brial. (B. Palustre).

Monuments.
Ancienne place de guerre, fortifiée à différentes reprises, notamment par Charles-Quint et par Vauban, Perpignan conserve de nombreuses rues étroites; ses principales curiosités sont :

La citadelle, composée de huit tours carrées reliée par des murs épais et élevés; elle renferme le donjon des anciens maîtres du pays, les rois d'Aragon et ceux de Majorque, une chapelle et un puits très profond.

La place d'Armes, vaste rectangle où plusieurs milliers d'hommes pouvaient manoeuvrer.

Le Castillet, château moresque en briques commandant la porte Notre-Dame.
-

Perpignan : Castillet.
Le Castillet, à Perpignan. - Perpignan n'est plus une place forte depuis longtemps,
mais son vieux château-fort est admirable. Fait de briques, il date de 1369.

L'église Saint-Jean-le-Vieux, du commencement du XIe siècle, avec une voûte élevée et d'une hardiesse rare dans les édifices religieux de cette époque.

Le Palais de justice.

L'ancien bâtiment de l'université, fondée en 1349, renfermant le musée et la bibliothèque.

Les belles promenades des Platanes et de la Pépinière.

La Loge, jadis Lonja ou Bourse, qui fait penser aux monuments analogues, de style arabe, de Séville et de Grenade. C'était antan la bourse des gens de mer. Datant XIVe siècle, elle fut restaurée en 1843.

Perpignan : Loge.
La Loge, à Perpignan. 
Perpignan : Cathédrale.
La cathédrale de Perpignan
La cathédrale Saint-Jean-Baptiste a été construite au XIVe siècle. Elle possède un vaisseau unique et une voûte d'une extraordinaire légèreté; le maître-autel en marbre est très beau.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008 - 2016. - Reproduction interdite.