.
-

Rue de Tournon, à Paris (VIe' arrondissement). - Cette rue s'inscrit dans le prolongement de la rue de Seine à partir de l'intersection avec la rue Saint-Sulpice, et se termine rue de Vaugirard, devant le Sénat.

Au nº 2 était l'hôtel de Montpensier, qui occupait aussi une partie de la rue du Petit-Bourbon: là demeurait la fameuse duchesse de Montpensier, qui, en apprenant la mort du duc et du cardinal de Guise, y ameuta le peuple et « devint ainsi, dit Sauval, le flambeau de la Ligue qui embrasa tout le royaume ». 

Le l'ancien président de la République Jacques Chirac a vécu à la fin de sa vie au n°4.

Au nº 6 était l'hôtel Brancas, où a demeuré Laplace

Au nº 10 était l'hôtel du maréchal d'Ancre ou hôtel de l'Estoille (1545), bâtiment remarquable construit par le favori de Marie de Médicis, presque à la porte du Luxembourg, et qui fut dévasté par le peuple après sa mort; il devint plus tard l'hôtel de Nivernais, et il est aujourd'hui transformé en caserne de la garde de Paris.

Au nº 12 était l'hôtel d'Entraigues, où est morte en 1813 madame d'Houdetot. 

Enfin, dans cette rue a demeuré la fameuse Théroigne de Méricourt, l'une des héroïnes de la Révolution, qui est morte folle en 1827. Au n°17 est la maison où est mort Gérard Philippe; au n° 21, la maison du philosophe Gabriel Marcel. (Th. Lavallée).
-

Rue de Tournon, à Paris (6e arrondissement).
La rue de Tournon, à Paris. (© Photo : Serge Jodra, 2010).
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.