.
-

Rue Gît-le-Coeur, à Paris (VIe' arrondissement). - Cette rue était autrefois nommée, d'un de ses habitants, Gilles-Queux, d'où est venue par altération la dénomination actuelle. Elle relie le quai des Grands-Augustins à la rue saint-André-des-Arts.

Au coin de la rue de l'Hirondelle se trouvait un hôtel qui avait appartenu à Louis de Sancerre, connétable de France, et qui fut acheté par François Ier pour sa maîtresse, la duchesse d'Étampes. Il s'étendait jusqu'à la rue de Hurepoix, et le monarque fit reconstruire toute la partie voisine de cette rue, dont il forma un petit palais. 

« Les peintures à fresque, dit Saint-Foix, les tableaux, les tapisseries, les salamandres (c'était le corps de la devise de François Ier), accompagnés d'emblèmes et de tendres et ingénieuses devises, tout annonçait dans ce petit palais et cet hôtel le dieu et les plaisirs auxquels ils étaient consacrés.» 

«De toutes ces devises, dit Sauval, que j'ai vues il n'y a pas encore longtemps, je n'ai pu me ressouvenir que de celle-ci : c'était un coeur enflammé, placé entre un alpha et un oméga, pour dire apparemment: Il brûlera toujours!»

«Le cabinet de la duchesse d'Étampes, continue Saint-Foix, sert à présent d'écurie à une auberge qui a retenu le nom de la Salamandre; un chapelier fait sa cuisine dans la chambre du lever de François Ier, et la femme d'un libraire était en couches dans son petit salon des délices, lorsque j'allai pour examiner les traces de ce palais.» 

Cette partie de l'hôtel d'Étampes existe encore au moins en débris; quant à celle qui était au coin de la rue Hurepoix, elle devint l'hôtel d'O et appartint au chancelier Séguier-: c'est là que, dans les barricades de 1648, ce magistrat se sauva à toute peine : 
« Le peuple rompit les portes, dit le cardinal de Retz, y entra avec fureur, et il n'y eut que Dieu qui sauva le chancelier et l'évêque de Meaux, son frère, à qui il se confessa, en empêchant que cette canaille, qui s'amusa de bonne fortune pour lui à piller, ne s'avisât de forcer une petite chambre dans laquelle il s'était caché. » 
Cet hôtel prit ensuite le nom de Luynes, et fut détruit vers la fin du règne de Louis XIV. (Th. Lavallée).
-
Rue Gît-le-Coeur, à Paris (6e).
La rue Gît-le-Coeur, à Paris. (© Photo : Serge Jodra, 2010).
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.