.
-

Munster (du lat. monasterium, c. à d. monastère), en allemand' Münster, c. à d. cathédrale. - Ville d'Allemagne (Westphalie), sur l'Aa et le canal de Munster, à 470 km à l'Ouest-Sud-Ouest de Berlin. Population : 274 000 habitants. Cathédrale romane et gothique, église gothique de Saint-Lambert, hôtel de ville du XIVe siècle, où fut signée la paix de Westphalie en 1648, château, autrefois palais de l'évêque. L'université catholique de Munster a été supprimée en 1818, et remplacée en 1824 par une académie. 

L'évêché de Munster, fondé au temps de Charlemagne, fut érigé en principauté souveraine au XIIe siècle. Cette principauté fut sécularisée en 1803, et son territoire partagé entre la Prusse et divers autres petits Etats. La portion de la Prusse forma la principauté de Munster, qui fut cédée à la France en 1807, comprise en 1809 dans le grand-duché de Berg, et réunie en 1810 à l'empire français, où elle fut le chef-lieu du département de la Lippe, jusqu'en 1814. Elle retourna alors à la Prusse. Munster fut le théâtre des excès des anabaptistes en 1535 et 1536.

Munster. - Commune de France (Haut-Rhin), à l'Ouest-Sud-Ouest de Colmar. Population : 4900 habitants. Un monastère de bénédictins, fondé au VIIe siècle, a été l'origine de cette ville Louis XIV s'en empara et la fit démanteler. 
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.