.
-

Montevideo

Montevideo. - Capitale de l'Uruguay, sur une petite péninsule de la rive gauche du Rio de la Plata, à 190 km de Buenos Aires. Population : 1,35 million d'habitants. Le port, quoique bon, est exposé aux vents nommés pamperos. Les monuments principaux sont la cathédrale, le palais du gouvernement, la bourse, le grand théâtre Solis. 

Montevideo doit son origine à un fort portugais établi en 1724, occupé peu après par les Espagnols. Longtemps la ville ne fut qu'un poste de soldats, et en 1725, pour aider à la peupler, on envoyait 50 familles de colons de Galicie et des Canaries, et l'on obligeait alors tous les bateaux faisant escale à débarquer des colons. En 1781, elle comptait 6460 habiatnts, puis une trentaine de mille en 1792. Elle devint en 1828 la capitale de la Bande orientale, mais elle n'avait plus que 9000 habitants. Assiégée par le général Oribe, lieutenant de Rosas, puis de nouveau en 1864 par les armées alliées, elle fut livrée à Florès. La liberté des fleuves proclamée peu après a permi à la villle de prospérer rapidement. 
-

Montevideo vers 1900.
La cathédrale et la place de la Constitution, à Montevideo, vers 1900.

Montevideo a tout à fait l'aspect d'une ville européenne, avec des maisons genre italien. Les rues se coupent à angle droit en cuadras. La ville est bâtie en pente, ses maisons s'élèvent en paliers superposés, sur une pointe de terre abritant à l'Est une baie de 3 km de profondeur et de 4,5 km de large, bordée à l'Ouest par le Cerro, colline de 148 m de haut, où s'est bâtie une petite ville, et qui porte un phare; au pied sont les docks. 

Dans la baie se voit l'île de Ratas ou de la Libertad. Des agglomérations se sont formées le long de la baie, sorte de faubourgs de la capitale, qui a couvert toute la presqu'île. 

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009 - 2012. - Reproduction interdite.