.
-

Modène

Modène est une ville d'Italie (Emilie), à 37 kilomètres au Nord-Ouest de Bologne, à égale distance de la Secchia et du Panaro, tous deux affluents de la rive droite du Pô et à peu près au milieu de la grande voie ferrée qui relie Rimini à Milan. Ses fortifications anciennes ont été transformées en promenades à partir 1816. Son palais ducal possède une belle galerie de tableaux et une riche bibliothèque. Sa cathédrale avec une tour élevée a été commencée au XIe siècle. C'est à Modène (où dans le voisinage) que naquirent l'érudit Sigonius (XVIe siècle),  l'historien Muratori (XVIIIe siècle), Tassoni le poète, le grand capitaine Montecuculli, l'adversaire de Turenne, le peintre Niccolo dell' Abbate et l'architecte Vignole.

Modène (anciennement Mutina) fut fondée d'abord par les Etrusques, conquise plus tard par les Gaulois, et occupée enfin par les Romains, qui y établirent une colonie en 184 av. J.-C. En 44, après la mort de César, Antoine y assiégea Brutus, mais y fut battu l'année suivante par Hirtius et Pansa (guerre de Modène). La ville fut, trois siècles après, détruite (312), puis reconstruite par Constantin, dans la guerre contre Maxence, Envahie et pillée successivement par les Huns, les Goths et les Lombards, elle fut réédifiée par les soins de Charlemagne, qui en fit le siège d'un comté; après avoir fait partie des possessions de la grande comtesse Mathilde, elle se constitua en commune libre, et entra en cette qualité dans, la ligue lombarde (1167). A la fin du XIIIe siècle, elle suivit l'évolution qui s'accomplissait dans toutes les cités de l'Italie du Nord, et abandonna son indépendance pour se soumettre à Obizon Il d'Este, seigneur de Ferrare (1288); les descendants de ce dernier ayant érigé leur possession en duché en 1432 et établi définitivement leur résidence à Modène en 1598, l'histoire particulière de la ville se confond jusqu'à la Révolution avec celle de la maison d'Este.
-

Cathédrale de Modène.
La cathédrale de Modène.

En 1796, elle fut occupée par les Français et fit partie des républiques cispadane et cisalpine. Réoccupée par les Autrichiens en 1799, après un combat qui se livra sous ses murs (12 juin), elle devait changer de maître un an après, et être incorporée, comme chef-lieu du département du Panaro, dans la République cisalpine, à laquelle succédèrent la République italienne (1802-1805) et le royaume d'Italie (1805-1814). En 1814, le duc François IV d'Este revint dans son duché, reconstitué dans ses anciennes limites, et régna jusqu'en 1846 après avoir réprimé avec une extrême sévérité un mouvement libéral dirigé par Ciro Menotti (1831). Son successeur, François V, annexa à ses Etats Fivizzano et Guastalla (1847-1848), mais dut presque aussitôt les quitter (mars 1848), chassé par le mouvement national qui, à la suite de l'insurrection de Milan, s'était communiqué à l'Italie tout entière. 

Modène redevenue libre vota son annexion au Piémont (29 mai), mais fut, trois mois après, réoccupée par les troupes autrichiennes qui ramenèrent le duc (10 août). L'occupation étrangère et le régime absolutiste durèrent jusqu'à l'été de 1859. A ce moment, les revers de l'armée autrichienne contraignirent de nouveau le duc à s'enfuir (il mourut en Autriche en 1875), et la ville vota son annexion au Piémont (19 mars 1860). (A. Pingaud).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.