.
-

Menhir. - Nom breton (longue pierre) des pierres dressées ou plantées ou enterrées. Les noms de Pierrefitte, de Gros-Cailloux, de Haute-Borne, si communs dans la topographie française, désignent ces mégalithes ou leur ancien emplacement. Il y en a de dimensions très considérables. Le menhir renversé et brisé de Locmariaquer (Morbihan) a 21 rn de long, 4 m, d'épaisseur et pèse 250 000 kilogrammes. 

En France, on en a observé qui étaient enfouis dans des tumulus; d'autres sont plantés au-dessus; d'autres encore près de dolmens. Ceux qui sont sculptés le sont de la même manière que les tables dolméniques. Ils sont ornés de séries de cupules sans symétrie, d'arcs de cercles concentriques, de tiges recourbées en crosses. Ils appartiennent donc en grande majorité à l'âge Néolithique. Ceux des Pyrénées sont plus récents. Certains menhirs sont arrangés pour former des cercles ou des figures fermées (cromlechs); dans certains cas, ils sont alignés (comme à Erdeven et à Carnac, dans le Morbihan).

Les pierres levées se recontrent à peu près partout dans le monde (en Afrique, en Inde, en Corée, au Proche-Orient, etc), et elles sont de toutes les époques. Certaines sont nettement en rapport avec des sépultures. Cependant on ne trouve rien de caractéristique à leurs pieds généralement. Il paraît donc que nombre d'entre elles, la plupart peut-être, ne sont que des monuments commémoratifs. Çà et là, notamment dans les Pyrénées, ils sont restés, jusqu'à l'époque actuelle, l'objet de pratiques superstitieuses qui se rattachent à un culte phallique assurément très ancien. (Z.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.