.
-

Luxembourg

Luxembourg, Luciliburgum en latin moderne, en allemand Lutzelburg, est la capitale du grand-duché de Luxembourg. Elle s'élève dans la pittoresque vallée de l'Alzette , à 85 kilomètres au Sud-Est de Bruxelles; 76 700 habitants (en 2012). 

Elle se divise en deux parties : la ville haute sur le plateau abrupt abordable seulement du côté de l'Ouest; la ville basse, à 64 m plus bas, dans la vallée que traversent plusieurs viaducs; celle-ci comprend trois quartiers : au Nord Pfaffenthal; à l'Est Klausen; au Sud Grund
-

Luxembourg, le quartier de Grund.
Le quartier de Grund, traversé par l'Alzette.

La célébrité de Luxembourg tenait à ses fortifications qui ont été commencées par le comte Henri IV (empereur sous le nom de Henri VII) et perfectionnées sous tous les régimes ultérieurs; ce fut un des chefs-d'oeuvre de Vauban. Le promontoire rocheux du Bock avait été creusé et casematé de haut en bas; à l'Est était la tour de Mélusine. Les fameux jardins de Mansfeld ont disparu, et du superbe château édifié par le comte Ernest de Mansfeld (1545-1604), gouverneur espagnol, il ne reste que quelques pans de murs. Citons encore le palais gouvernemental, l'hôtel de ville, deux églises, etc.

La ville occupe l'emplacement d'un château romain bâti peut-être par l'empereur Gallien (253-268). En 738, Charles-Martel donne à l'abbaye de Trèves Lucilinburch, qu'achète à celle-ci le comte Siegfried en 963. La ville grandit au pied du château. Le 22 novembre 1443, les troupes de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, s'en emparent. En 1479, les Français prennent et reperdent Luxembourg. En 1503 s'élève l'enceinte bastionnée. En 1542 et 1543, les français l'occupent, mais en 1544 les Espagnols la reprennent. 
-

Luxembourg : la citadelle du saint esprit.
Au pied de la citadelle du Saint-Esprit.

En 1684, Créqui y entre après un long siège. Vauban, qui avait dirigé cette attaque, compléte ses fortifications, mais Louis XIV la restitue à la paix de Ryswyk (1697). 

Occupée en 1701 par les troupes françaises, elle n'est évacuée qu'à la paix. L'empereur Charles VI en augmente les fortifications (1728-1734). Après un siège de sept mois (du 21 novembre 1795 au 7 juin 1796), le général Ambert force les Impériaux (feld-maréchal Bender) à capituler. La ville fut sous la République et l'Empire le chef-lieu du département des Forêts. Elle est restituée aux Pays-Bas en 1815 et reçoit une garnison de 4000 Prussiens.

En 1867, le traité de Londres stipule l'évacuation et la destruction de la forteresse; la première eut lieu en septembre 1867: la seconde, fort coûteuse, en 1872. (A. M. B.).
-

Luxembourg, le quartier de Grund.
Le fort de Thüngen, familièrement connu sous le nom de fort des Trois Glands (un gland est placé
au sommet de chacune de ses trois tours...). La structure avait été en grande partie démolie après
le traité de 1867. Elle a été entièrement reconstruite dans les années 1990. 
Le Musée d'art moderne (Mudam) peut être vu à l'arrière.


La place Guillaume, au coin sud-ouest de la place d'Armes. Elle a une statue équestre de 
Guillaume II et est entourée par des cafés. On y trouve aussi l'Hôtel de Ville. Photos : The World factbook.

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2012. - Reproduction interdite.