.
-

Kazan
Kazan. - Ville de Russie; 1 120 000 habitants. Située sur la Kazanka, affluent gauche de la Volga, à 5 km de ce dernier fleuve, la ville ne comptait au XIXe siècle que 50 000 habitants et a dû son essor au développement de l'industrie (constructions mécaniques, caoutchouc synthétique). La plus belle partie de Kazan est bâtie sur une colline dont la pente descend rapidement vers la plaine de la Volga, où se trouve le monument élevé à la gloire des guerriers russes tués à la prise de la citadelle de Kazan, en 1552. C'est là aussi, près du lac Koban, que se trouve le quartier des Tatars avec ses minarets pointus et ses mosquées qui lui donnent un aspect oriental. Les Tatars (Les Turks) encore le quart de la population de la cité, dont ils ont été jadis les maîtres. Un seul monument, rappelant leur ancienne gloire, reste dans la ville: c'est la tour de Sounbieka. Outre son gymnase, Kazan possède une université (fondée en 1803), avec bibliothèque, laboratoires, cliniques, etc.; une académie ecclésiastique; deux lycées de garçons, deux lycées de jeunes filles, une imprimerie pour les langues orientales, un théâtre, etc.

Il y a aussi un grand nombre d'établissements industriels : tanneries, savonneries, distilleries, teintureries, fabriques d'armes, de tissus, etc. Mais c'est surtout par son commerce que Kazan tient une des premières places parmi les grandes villes de la Russie. Sa position entre la Sibérie, la Russie centrale et le bassin de la Caspienne lui assurait jadis un rôle commercial de premier ordre jusqu'à ces derniers temps. Mais ce rôle sera amoindri par suite de la construction du chemin de fer Petrovsk-Vladikavkaz; celui-ci drine une partie du trafic asiatique qui se faisait jadis par la Volga. L'importance commerciale de Kazan diminuera encore davantage avec l'achèvement du grand Transsibérien.

Kazan fut fondée en 1257 par Sayan, fils de Baty (Batou), khan du Kaptchak (La Horde d'Or) , à une quinzaine ou à une trentaine de kilomètres au Nord-Est. de l'emplacement actuel de la ville. Ce premier établissement fut détruit en 1391 par le grand-duc de Russie, Vasili Dmitrievitch, et les habitants se réfugièrent dans la direction de la Volga. C'est sur les bords de ce fleuve que fut fondée en 1437 la capitale du khan de la Horde d'Or, noyau de la, ville actuelle. La nouvelle cité devint prospère et florissante; elle avait alors la même situation qu'occupe aujourd'hui Nijni-Novgorod, comme marché intermédiaire entre la Russie et l'Asie. Emportée d'assaut eu 1552, par les Russes, la ville fut peuplée d'abord par les déportés, puis par des immigrants libres. Elle a aura beaucoup à souffrir de plusieurs incendies dans la période de 1842 à 1859.
-

Kazan
Une ancienne vue de Kazan.

La population du gouvernement (ou province) de  Kazan se composait à la fin du XVIIIe siècle pour une moitié de Russes, et pour une autre moitié de Tatares, de Tchouvaches, de Mechtcheriak, de Tcheremisses, Mordves et Votiaks. 

Le pays qui a formé sous la domination russe le gouvernement de Kazan s'appelait jadis Bulgarie et fut peuplé par les Bulgares, dont une partie émigra au Ve et au VIe siècle vers le bas Danube, à peu près dans la région constituant aujourd'hui l'État bulgare. Les Bulgares volgaïques étaient probablement une population turque apparentée aux Kaptchaks ou aux Khazares (Les Turks). 

Vers le Xe siècle, ils se sont convertis à l'islam; leurs chefs prirent le nom d'émirs; l'un d'eux fit construire la ville de Bolgary, dont on voit encore les ruines sur la rive gauche de la Volga, un peu en aval du confluent du Kama. Cette ville fut détruite (1232) par les hordes mongoles de Gengis-khan (L'empire gengiskhanide) et bientôt tout le royaume bulgare fit partie de l'Etat kaptchak ou la Horde d'Or, dont un des khans fonda la ville de Kazan. A l'époque du démembrement de l'Etat kaptchak (XIVe et XVe siècles), cette ville devint la capitale du khanat de Kazan qui exista près d'un siècle, de 1441 à 1552, date à laquelle il fut conquis par Ivan le Terrible. La région fut organisée en province en 1714 par Pierre le Grand et transformée en gouvernement, en 1781, par Catherine II. (J. Deniker).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.