.
-

Jubé

Un jubé est une construction plus ou moins riche, élevée à l'entrée du choeur de quelques églises, et formant une galerie ou tribune qui le sépare de la nef. Il a remplacé l'ambon. Autrefois on y chantait, dans les fêtes solennelles, les leçons des matines, l'épître et l'évangile de la messe. Les jubés furent ainsi nommés du premier mot que prononce le diacre en demandant la bénédiction de l'officiant avant de commencer la lecture de l'évangileJube, domine, benedicere (veuillez, seigneur, me bénir). Ils ne datent guère que du XIVe siècle.

Les calvinistes en ont détruit un grand nombre pendant les Guerres de religion, et on en a abattu d'autres pendant le XVIIIe siècle pour de prétendues raisons esthétiques. Les dessins de quelques-uns ont été conservés, comme celui de Notre-Dame de Paris (au Cabinet des estampes) et celui de Saint-Ouen de Rouen (dans l'histoire de cette abbaye par La Pommeraye). Le jubé de Chartres s'appelait la légende, parce qu'on y lisait les leçons des Matines.
-

Paris : jubé de l'église Saint-Etienne-du-Mont.
Le jubé de l'église Saint-Etienne du Mont, à Paris.

Parmi ceux qui subsistent en France, les plus célèbres sont ceux des cathédrales d'Albi et de Rodez, de l'église Sainte-Madeleine à Troyes, et de Saint-Étienne-du-Mont à Paris. Il y en a même dans de petites églises, comme celui de Folgoat en Bretagne, et celui en bois richement sculpté de Villemaure (Aube). La cathédrale de Limoges contient un jubé qui n'occupe pas la place ordinaire. Celui de l'église Chaise-Dieu, en Auvergne, est à l'entrée de la nef. Il en existe de beaucoup plus modernes, et d'un goût contestable, dans certaines églises, par exemple, à la cathédrale Notre-Dame de Rouen; celui de Bayeux a été abattu vers le milieu du XIXe siècle.

En Belgique, on admire le jubé de l'église Saint-Pierre à Louvain, reproduit dans l'église de Brou à Bourg-en-Bresse, ceux des églises d'Aerschot, de Tessenderloo, de Saint-Gomaire à Lierre, de l'église paroissiale de Dixmude, et de la cathédrale de Tournai. On voit aussi un assez grand nombre de jubés en Allemagne et en Angleterre. Souvent on y a placé des buffets d'orgue, qu'ils n'étaient nullement destinés à supporter; il en est ainsi à Tolède. (B.).
-

Boiseries du jubé de saint-Bertrand de Comminges.
Les boiseries du jubé de saint-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne)
Ci-dessous, détail : (Saint Sébastien, St Bertrand et St Roch).
 © Photos : Serge Jodra, 2010-2013.-
Jubé de saint-Bertrand de Comminges : Saints Sébastien, Bertrand et Roch..

 
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.