.
-

Hanoï

Hanoï ou Ha Noi. - Capitale du Vietnam, chef-lieu du Tonkin, située dans une plaine fertile sur la rive droite du Song-koï (ou fleuve Rouge), sur le delta du fleuve; 1.200.000 habitants. La ville a 8 kilomètres de tour, et la forme d'un triangle isocèle dont la base, longue de 3 kilomètres, s'appuie au fleuve ; les deux côtés ont 2 kilomètres de développement ; au Nord est un petit, lac. Les principales rues sont assez larges (20 m), mais elles sont rétrécies par les auvents des boutiques, sous lesquels s'abritent les marchands; un certain nombre de rues en forme de terrasses sont situées les unes au-dessus des autres. 
-
Hanoï.
Une rue de Hanoï. Photo : © Angel Latorre, 2008.

La navigation a constitué traditionnellement l'élément vital de la prospérité de Hanoï; le fleuve n'est cependant navigable que pour les bateaux de 3 m de tirant d'eau; il peut être remonté jusqu'à la frontière du Yunnan (Chine) pendant toute l'année par des bateaux à fond plat. Le bateaux plus importants peuvent gagner la mer par trois routes différentes : par le canal de Bac-ninh qui mène directement à Haï-phong, par la branche d'Haï-dzuong et par la branche de Kin-taï; on peut ainsi descendre droit à la mer par le Fleuve Rouge en le suivant jusqu'à son embouchure appelée Ba-lac. Le climat de Hanoï est chaud et humide; il est en moyenne de +24°C et ne descend guère au-dessous de +7°C, ni ne monte au-dessus de +37° C.
-

Hanoï.
Le mausolée de Ho-Chi-Minh.

Fondée vers 767 ap. J.-C. par un gouverneur chinois, elle fut pendant des siècles, presque sans interruption, la capitale de l'empire d'Annam. Elle était beaucoup plus voisine de la mer dont elle a été éloignée depuis par les apports du delta. Sa citadelle fut bâtie en 808. Prise par Nam-chieu, reprise par les Chinois, elle cessa, de 968 à 1010, d'être la capitale du royaume, quand le Tonkin eut conquis son indépendance. Le roi Ly-thay-tho y retransporta la capitale du royaume et lui donna le nom de Thanglong; au XVe siècle elle partagea le titre de capitale avec Taydzai, dont les ruines subsistent ; elle portait alors le nom de Dông-dô; au milieu du XVIIe siècle, Hanoï redevint la capitale unique et prit le nom de Ké-cho qu'elle conserva jusqu'en 1873, époque où sa citadelle fut enlevée par Francis Garnier. 
-

Hanoï : porte du temple de la littérature.
Porte du temple de la Littérature, à Hanoï. 
-
On pense que la ville actuelle est une ville nouvelle bâtie au XVIIe siècle près de Ké-tcho, dont il subsiste quelques ruines, en particulier celles d'un palais grandiose. L'histoire de Hanoï après 1873 a été d'abord celle de la colonisation française de l'Indochine, qui, en 1885, a fait du Tonkin un protectorat, puis celle dee la division du Vietnam en 1954. Hanoï est alors devenue la capitale du Nord-Vietnam. Après la réunification du Vietnam, en 1975, elle a conservé son statut de capitale.
-
Hanoï : le palais présidentiel.
Le palais présidentiel.  Photos : © Angel Latorre, 2008.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.