.
-

Dubrovnik

Dubrovnik (l'ancienne Raguse) est une ville de Croatie  (Dalmatie), sur une presqu'île de la mer Adriatique; population : 28 500 habitants (2102). Vieille enceinte entourée de cinq forts, dont le principal bâti en 1808-1813 par les Français sur le mont Sergio (412 m); les autres datent du XIe au XVIe siècle. La ville est adossée au mont Sergio : elle n'a qu'une grande rue, le Stradum (Stradone), large de 10 à 12 m, sur laquelle débouchent quantité de ruelles auxquelles des marches donnent l'aspect d'escaliers. La place Bersalje, devant la porte Pille, est le centre de la vie urbaine. 
-
Dubrovnik : le Stradum.
Le Stradum, la rue centrale de Dubrovnik.

On remarque une cathédrale de 1713, l'église San Biagio, celles des Franciscains et des Dominicains, la douane, bâtie vers 1520, l'hôtel de ville (ancien palais), bâti de 1338 à 1424. L'aspect est demeuré celui d'une ville vénitienne. 

Le vrai port est au Nord de la presqu'île, à Gravosa où relâchent les paquebots et où sont les chantiers. Non loin est la fameuse source de l'Ombla, A 10 km au Sud -Est de la ville actuelle, est Cavtal (anc. Ragusanecchia), qui occupe la place de l'antique Epidaure, et n'a qu'un millier d'habitants.

Histoire.
Epidaure (Ragusa Vecchia) avait été fondée en 589 av. J.-C. par les Péloponnésiens, et transformée en colonie romaine (colonia Martia) en 164 av. J.-C. Elle fut ruinée par les Slaves au VIIe siècle. Sa population survivante fonda la ville nouvelle de Rhausium, de même que les fugitifs de Salone fondaient Spalato. La ville prospéra, s'agrandit trois fois, de 646 à 949, résista aux Sarrasins comme aux Slaves et sut sauvegarder son autonomie. En 1204, elle se détacha de la province byzantine de Dalmatie pour passer sous le protectorat de Venise, à laquelle elle fut disputée par la Hongrie, la Serbie, la Bosnie, payant tribut au plus fort, mais sans se laisser annexer. 
-

Remparts de Dubrovnik.
Dubrovnik et son enceinte fortifiée.

En 1526, elle se plaça sous le protectorat des sultans ottomans, leur versant jusqu'en 1718 un tribut annuel de 12.500 ducats, et se faisant octroyer de larges facilités commerciales en Turquie. La population de la petite république atteignit 30.000 habitants, Elle fut cruellement éprouvée par les incendies de 1023, 1096,1459, les pestes de 1548 et 1562, les tremblements de terre de 1667, 1843 et 1850. 

La paix de Presbourg (Bratislava) eut pour conséquence l'occupation française de la Dalmatie, et, le 27 mai 1806, Lauriston prit possession de Raguse; il y fut assiégé à partir du 17 juin par les Russes que Molitor chassa le 6 juillet. Un décret du 34 janvier 1808 abolit la république de Raguse, et, le 31 octobre 1809, la ville fut, comme la Dalmatie, annexée, au royaume d'Italie. Le gouverneur militaire fut Marmont qui reçut le titre de duc de Raguse. Le 29 janvier 1814, les Autrichiens occupèrent la ville que le congrès de Vienne leur attribua avec la Dalmatie. raguse a pris son nom actuel de Dubrovnik, après la Première Guerre mondiale, quand la Croatie a été intégrée à l'Etat nouvellement créé de Yougoslavie.

L'évêché de Raguse / Dubrovnik, fondé en 980, érigé en archevêché en 1121, fut ramené en 1831 au rang de simple évêché.

Banduri (mort en 1743) et Boscovich (mort 1787) sont nés à Dubrovnik. (A.-M. B.)..
-

Port de Dubrovnik, en Croatie.
Le port de Dubrovnik. Images : The World Factbook.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.