.
-

Bruxelles
Bruxelles est la capitale de la Belgique, du Brabant, sur la Senne, à 266 kilomètres au Nord-Est de Paris. Magnifiques promenades (le Parc, l'Allée-Verte, les boulevards, le château de Laeken), belles églises, entre autres celles de Sainte-Gudule, des Sablons, de Notre-Dame, etc.; places; hôtel de ville gothique, etc. 
-
Bruxelles : Grand Place.
La Grand-Place, à Bruxelles, à la fin du XIXe siècle.
Église Sainte Gudule. - Cette église collégiale, située sur le penchant de l'ancien Molenberg (montagne aux Moulins), à l'Est de Bruxelles, avait été entreprise en 1010 par Lambert Baldéric, comte de Louvain, et dédiée à Saint Michel. En 1047, on y transporta les reliques de Sainte Gudule, patronne de Bruxelles. Elle fut réédifiée en 1220; le choeur et le transept étaient terminés en 1273; la nef est l'oeuvre du XIVe siècle; plusieurs chapelles et autres accessoires portent les caractères du XVe et du XVIe siècles; les tours ne datent que de 1518. L'extérieur de l'édifice est simple jusqu'à l'austérité. La façade, élevée sur un perron de 40 marches qui rachète l'inégalité du terrain, produit peu d'effet, faute d'une profondeur suffisante dans les voussures et les nervures d'ornementation. Elle a trois entrées. Celle du milieu est formée de deux portes en cintres surbaissés, accouplées et réunies sous une voussure ogivale, avec un riche tympan; un élégant fronton dépasse de sa pointe aiguë une galerie à jour qui surmonte ce portail. La même disposition, moins la double porte, se retrouve aux deux autres entrées. Au-dessus de l'entrée centrale est une immense fenêtre ogivale, divisée en deux autres plus petites, avec des roses d'assez bon style. Cette fenêtre est surmontée d'un grand pignon orné d'aiguilles, et au milieu duquel on voit, dans une niche, Saint Michel terrassant le démon. Les tours quadrangulaires, élevées au-dessus des portes de droite et de gauche, sont inachevées, mais égales en hauteur (68 mètres). L'intérieur de Sainte-Gudule est d'une architecture simple et grandiose. La longueur est de 110 mètres; la largeur au transept, de 50 mètres. Le plan est en forme de croix latine, à trois nefs, avec plusieurs chapelles de grande dimension. Aux piliers épais et sans ornements qui soutiennent l'édifice on a adossé des statues colossales en marbre. La chaire, sculptée en bois par Verbruggen, en 1699, pour les jésuites de Louvain, fut donnée en. 1776 par l'impératrice Marie-Thérèse à l'église Sainte-Gudule; c'est une belle oeuvre de menuiserie, représentant Adam et Ève chassés par un ange du Paradis terrestre. Les fenêtres n'ont pas moins de 17 mètres de hauteur. Les verrières sont très riches et pleines d'éclat; ce sont des oeuvres du XVIe siècle. Dans le choeur, on remarque, à gauche, le mausolée en marbre noir de Jean II, duc de Brabant, et de sa femme Marguerite d'Angleterre, érigé  en 1610 par l'archiduc Albert, et qui supporte un lion de cuivre doré pesant 3000 kg; à droite, un autre tombeau a été élevé à l'archiduc Ernest. Le maître-autel a  été construit en 1723, sur les dessins de Donkers; de chaque côté on a placé une statue provenant de l'ancienne abbaye d'Aflighem, et ouvrage de Laurent Delvaux. A certains jours de fête, on étend, dans le choeur de Sainte-Gudule, des tapisseries de haute lisse, représentant le miracle des hosties, qui, percées par des Juifs, lancèrent des flots de sang. Parmi les chapelles, on remarque celle du Saint-Sacrement-des-Miracles, commencée en 1534, et ornée de 4 belles verrières par Roger Van der Weyde; celle de Notre-Dame-de-Délivrance, bâtie de 1649 à 1653, et qui contient un magnifique monument en marbre blanc, élevé par Geefs au comte Frédéric de Mérode, qui périt en 1830 dans la lutte de l'indépendance, et aussi le monument du chanoine Triest, oeuvre de Simonis. (B.).

Hôtel de Ville. - Le plus beau édifice gothique de Bruxelles, et l'un des plus beaux de la Belgique, dont le plan primitif fut donné, à ce qu'on présume, par Jacques Van Thienen, et dont la construction commença en 1401. Il forme un quadrilatère irrégulier. La façade, sur la Grand-Place, a 80 mètres environ de développement : au rez-de-chaussée, un portique de 17 arcades ogivales, soutenues par des piliers à chapiteaux historiés, supporte une espèce de balcon; au-dessus il y a deux étages, qui offrent 20 fenêtres rectangulaires chacun. Une balustrade crénelée règne à la naissance du toit, qui est très aigu et percé de 80 lucarnes sur 4 rangs. Les angles de la façade sont flanqués d'une tourelle octogone, terminée par une aiguille en pointe. Au-dessus de la grande porte d'entrée s'élance une tour pyramidale, élégante et hardie, haute de 113,76 m, et supportant une statue de Saint Michel, en cuivre doré, haute de 5,52 m : cette tour, oeuvre de Jean de Ruysbroech, fut achevée en 1445. Les autres côtés de l'édifice sont de construction beaucoup plus récente. C'est dans la principale salle de l'hôtel de ville de Bruxelles que Charles-Quint abdiqua, en 1556. La plupart des autres salles sont ornées de tapisseries de haute lisse, ou de portraits en pied des ducs de Bourgogne, des rois d'Espagne et des princes autrichiens qui ont régné sur la Belgique. La cour intérieure offre deux belles fontaines en marbre blanc, décorées de statues de fleuves couchés au milieu de roseaux. (B.).
-
Bruxelles : l'Hôtel de Ville.
L'Hôtel de Ville de Bruxelles. Source : The World Factbook.
La ville de Bruxelles a été le lieu de naissance des deux Champagne, des Duquesnoy, de Van der Meulen, Van-Helmont, Vésale, Feller, Clerfayt, du prince de Ligne, etc. 

Bruxelles n'était qu'un modeste bourg au VIIe siècle. Elle ne reçut son nom qu'en 1044, lorsqu'elle fut entourée de murs. Elle était alors le séjour des ducs de Brabant; elle fut la capitale des Provinces-Unies à partir de 1567, du royaume de Belgique après 1831. De 1815 à 1831, elle avait été une des deux capitales du royaume des Pays-Bas. Bombardée par les Français en 1695, prise en 1746, par le maréchal de Saxe, mais bientôt rendue, prise de nouveau en 1792, elle a appartenu à la France de 1795 à 1814; elle était le chef-lieu du département la Dyle. Depuis 1957, Bruxelles accueille le siège de la Commission européenne et , depuis 1967,  celui du commandement intégré de l'Otan.

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.