.
-

Wroclaw (Breslau)

Wroclaw, en allemand Breslau est une ville de Pologne (Silésie),  sur les deux rives de I'Oder et sur l'Ohla, au milieu d'une plaine fertile.  Population : 635 000 habitants (2013). Wroclaw est divisé en ville vieille et ville neuve 5 faubourgs, cathédrale de Saint-Jean, palais de l'Université, riche bibliothèque de 300000 volumes. Elle a vu naître notamment le philosophe J. Chr. Wolff

Wroclaw est la capitale industrielle de la riche Silésie. La construction des machines, du matériel des chemins de fer, est au premier rang; presque toutes les branches de l'industrie sont représentées. Les principaux objets de commerce sont les métaux des mines voisines et les produits des industries métallurgiques, ceux de la culture maraîchère très développée. La navigation de l'Oder est relativement importante.
-


Le pont de l'université, à Wroclaw, vers 1900. Au fond, la cathédrale et l'église de la Croix.

Monuments.
La ville a des rues régulières, assez belles, dans les faubourgs. Le Dom, église Saint-Jean-Baptiste à laquelle on a travaillé de 1148 jusqu'à l'époque contemporaine, offre un mélange de style gothique, renaissance et XVIIIe siècle, le tout gâté par une restauration faite vers la fin du XIXe siècle. L'église de la Croix, fondée en 1288, achevée au XIVe siècle, est fort intéressante; notons encore l'église Saint-Martin (gothique); l'église Sainte-Elisabeth fondée en 1253, rebâtie au XVe siècle, remise à neuf en 1857, avec des vitraux, un tabernacle de 1455, un orgue historique, etc.; l'église de Sainte-Marie-Madeleine avec ses tours gothiques reliées par un pont. On ne peut omettre l'hôtel de ville, bâti en style gothique, du XIVe au XVIe siècle et sa superbe salle des Princes.
-


L'hôtel de ville de Wroclaw sur une ancienne photographie.

Histoire.
Le nom primitif de Wroclaw était Wratislav; la ville est connue dès 980 ; siège d'un évêché depuis le XIe siècle, elle appartenait à la Pologne. En 1163, fut constitué le duché de Breslau au profit d'une branche cadette des Piasts; il comprenait la Silésie centrale, et annexa la Basse-Silésie avec Liegnitz  (Legnica) en 1179. Dévastée par les Mongols en 1241, la ville se releva. Le dernier duc silésien, Henri VI, la vendit au roi Jean de Bohème (1327). L'hostilité contre les Hussites poussa ses habitants à se donner à Mathias Corvin de Hongrie; ils n'en revinrent pas moins avec la Bohème à la maison d'Autriche en 1526. Dès lors la ville suivit les destinées de la Silésie. Elle eut beaucoup à souffrir pendant la guerre de Trente Ans

Lors de la guerre de Sept Ans Wroclaw fut prise et reprise par les Autrichiens et les Prussiens (1757-1760); en 1763, elle repassa sous la domination de la Prusse. En 1807, elle fut prise par les Français, qui l'occupèrent jusqu'en 1811. Après Iéna, les Français prirent Breslau / Wroclaw en un mois; ils en furent encore maîtres en 1813 après Bautzen.Wroclaw fut intégrée à la Pologne après la Première Guerre mondiale. (A.-M. B.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.