.
-

Berne
Berne (dite en latin moderne Arctopolis, c.-à-d. ville de l'Ours) est la capitale de la Suisse,  à 540 m au-dessus de la mer, sur un plateau que l'Aar baigne de trois côtés, à 30 km de l'imposante chaîne des Alpes bernoises; sa position est incomparable, à 425 kilomètres au Sud-Est de Paris; 120 000 habitants. Siège des autorités fédérales depuis 1848. La ville a vu naître Haller, Bonstetten, etc. 
-
Berne.
Berne sur une ancienne photographie.

Selon la légende, Berne tire son nom des ours (en allemand Baeren) tués le jour où les fondations de la ville furent jetées; aussi entretient-elle, depuis un temps immémorial, une demi-douzaine de ces animaux; l'ours figure dans les armoiries de la ville et du canton. 

Berne fut fondée ou rebâtie par le duc Berthold V de Zaehringen en 1191; ville impériale en 1218; inutilement assiégée par l'empereur Rodolphe de Habsbourg, 1288. La ville alterna jusqu'en 1848 avec Zurich et Lucerne pour la présidence de la Confédération suisse.
-
L'ancienne ville, avec ses rues larges, ses arcades et ses maisons cossues, est incontestablement une des plus belles de l'Europe. Les hôtels des anciennes familles régnantes et des abbayes, les maisons solidement construites en pierre de taille, qui s'appuient sur la rue par de massifs contreforts, les fontaines publiques, produits de l'art du Moyen âge, donnent à la ville un cachet de grandeur antique. 

La cathédrale gothique s'élève sur une vaste terrasse, à 30 mètres au-dessus de l'Aar qui coule à ses pieds. C'est un bel édifice gothique, commencé en 1421 par Mathieu Oenzinger, continué par son fils Vincent, et achevé en 1502 par Étienne Abrugger. Le grand portail, orné de sculptures d'un grand mérite, est surmonté d'une tour de 62 m de hauteur; une double galerie sculptée règne tout autour du toit de l'édifice. L'intérieur, long de 52 m, large de 26, offre, entre autres curiosités : 6 tables de marbre noir, où sont inscrits les noms de 702 Bernois, qui périrent en combattant contre les Français en 1798; des vitraux, peints vers la fin du XVe siècle; les stalles du choeur, richement ciselées; aux deux côtés du choeur, les tombeaux d'un duc de Zaehringen et de l'avoyer Frédéric de Steiger; un orgue de facture récente, comparé à celui de Fribourg. On conserve à la sacristie plusieurs vêtements de Charles le Téméraire, pris par les Suisses dans les batailles de Granson et de Morat.

Vis-à-vis du grand portail de la cathédrale se trouve la statue équestre de Rodolphe d'Erlach, qui vainquit, en 1339, à Laupen, la noblesse du pays liguée contre la ville. 

L'hôtel de ville, affecté aux autorïtés cantonales, le grand grenier avec la grande cave, la tour de l'Horloge, qui possède un mécanisme d'horlorie très ingénieux, sont, avec la cathédrale, les principaux édifices publics de l'ancien Berne. 

Sur une des éminences qui bordent l'Aar, s'élève le palais fédéral, construit de 1852 à 1857, aux frais de la ville de Berne, qui en a fait don à la Confédération; là siègent les Chambres fédérales et le Conseil fédéral; là se trouvent les bureaux de l'admi nistration fédérale. 

Berne possède de riches collections historiques et d'histoire naturelle, un musée des beaux-arts, des bibliothèques importantes, plusieurs hôpitaux; dont le plus grand, l'hôpital de l'lle, est une fondation, six fois séculaire, et de nombreuses fontaines dont la plus remarquable est la fontaine de l'Ogre. 

A partir de la seconde moitié du XIXe siècle, la ville s'est étendue au delà
de l'Aar; les nouveaux quartiers furent reliés à l'ancienne ville par plusieurs ponts. (Dr. Gobat / A19 / B.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.