.
-

Les maladies infectieuses

Les maladies infectieuses sont des maladies causées par la présence dans l'organisme d'agents vivants dont les effets peuvent affecter le corps entier ou, le plus souvent, seulement certains de ses organes. 

On divise les agents infectieux en agents spécifiques, qui déterminent toujours des maladies semblables à elles-mêmes (gonocoques, bacilles du tétanos, de la tuberculose, diphtérie, fièvre typhoïde), et en agents non-spécifiques, provoquant des manifestations très diverses, commandées seulement par le terrain sur lequel ils évoluent et la localisation qu'ils affectent (streptocoque, staphylocoque, pneumocoque, colibacille).

Dans la plupart des infections, l'agent pathogène reste localisé au point où il a pénétré dans l'organisme, et les accidents qui surviennent sont dus aux poisons qu'il sécrète (toxines). Dans d'autres cas, l'agent pathogène tend à envahir l'organisme entier, évoluant sans susciter de lésions spéciales (septicémies), ou se localisant dans certains viscères et y provoquant des foyers purulents (pyémies).

On peut diviser les maladies infectieuses en trois groupes selon la nature de l'agent pathogène :

Les maladies parasitaires résultent de la présence d'organismes relativent gros : protozoaires, vers, etc.  On citera, notamment :
  • L'helminthiase, causée par divers vers parasites;
  • La gale, due à l'Acarus ou sarcopte, un petit acarien;
  • Le paludisme, dû à un protozoaire, le Plasmodium;
  • La filariose, transmise par des filaires, qui sont des nématodes;
  • Les maladies bactériennes résultent, comme leur nom l'indique de la présence dans l'organisme infecté de bactéries, qui agissent surtout par leur toxines. Appartiennent à cette catégorie, parmi beaucoup d'autres exemples, les affections suivantes :
  • La scarlatine, due à des Streptocoques;
  • La fièvre typhoïde, due à une Salmonelle;
  •  La lèpre, causée par le bacille Mycobacterium leprae.
  • La peste, causée par le bacille de Yersin; 
  • Le choléra, causé par l'ingestion d'aliments contaminés par le bacille Vibrio cholerae.
  • La maladie de Lyme, transmise par la piqûre de Tiques; 
  • La pneumonie due à des Mycoplasmes;
  • La syphilis due au Tréponème pâle, du groupe des S.
  • La diphtérie, causée par un Actinomycète du genre Corynebacterium;
  • La tuberculose, causée par le bacille de Koch, un autre Actinomycète.
  • Les maladies virales, c'est-à-dire causées par un virus, et parmi lesquelles on mentionnera :
  • La rougeole et les oreillons, causés par des paramyxoviridés;
  • La grippe, avec ses diverses variantes, dues à des orthomyxoviridés;
  • Le covid-19, le SRAS et le MERS, causés par des coronavirus.
  • Le zika, causé par flavivirus transmis par des moustiques;
  • L'ébola, causé par un filoviridé.
  • Le sida et l'hépatite B, dus à des rétrovirus;
  • La varicelle, le zona et l'herpès (sous ses diverses formes), dus à des herpesvirus.
  • Le tableau suivant  recense, selon le mode de contamination, quelques unes des principales maladies infectieuses auxquelles sont particulièrement exposés les voyageurs originaires d'Europe ou d'Amérique du Nord dans les pays tropicaux. Il sera complété ultérieurement.
    Maladies contractées par la piqûre 
    d'un arthropode infecté

    Le paludisme est une maladie est causée par un protozoaire parasite, le Plasmodium; elle transmise aux humains par la piqûre du moustique anophèle femelle; les parasites se multiplient dans le foie, attaquent les globules rouges. Il en résulte des cycles de fièvre, des frissons, et des sueurs, qui s'accompagnent d'anémie. Les décès sont dus aux dommages causés à des organes vitaux et à l'interruption de l'apport sanguin au cerveau. Le paludisme est endémique dans une centaine de pays, pour la plupart tropicaux.

    Dengue. - Maladie virale associée à des environnements urbains et causée par la piqûre d'un moustique (Aedes aegypti). Elle se manifeste que l'apparition brutale de la fièvre et des maux de tête graves, parfois des hémorragies conduisant à la mort dans 5% des cas.

    La fièvre jaune est une maladie virale transmise par un moustique; la gravité va de symptômes pseudo-grippaux à l'hépatite sévère et la fièvre hémorragique. Elle ne se contracte que dans les régions tropicales d'Amérique du Sud et en Afrique subsaharienne, où la plupart des cas sont signalés; le taux de mortalité est inférieur à 20%.

    Encéphalite japonaise. - Maladie' virale transmise par un moustique (Culex tritaeniorhynchus) présente dans les zones rurales de l'Asie; l'encéphalite aiguë peut évoluer vers la paralysie, le coma et la mort; taux de létalité de 30%.

    Trypanosomiase africaine. - Maladie causée par le protozoaire parasite Trypanosoma. Elle transmise aux humains par la piqûre de mouches tsé-tsé suceuses de sang. L'infection se signale par un état de malaise et des fièvres irrégulières et, dans les cas avancés lorsque les parasites envahissent le système nerveux central, le coma et la mort. La  Trypanosomiase est endémique dans 36 pays de l'Afrique subsaharienne. Le bétail et les animaux sauvages servent d'hôtes pour les parasites.

    Leishmaniose cutanée. - Maladie causée par le protozoaire parasite  Leishmania. Elle est transmise aux humains par la piqûre de moustiques et se traduit par des lésions de la peau qui peuvent devenir chroniques. La leishmaniose est endémique dans 88 pays, dans 90% des cas en Iran, en Afghanistan, en Syrie, en Arabie saoudite, au Brésil, et au Pérou; Les animaux sauvages et domestiques ainsi que les humains peuvent représenter des réservoirs d'infection.

    La peste est une maladie bactérienne transmise par les puces normalement associées avec des rats; la transmission est également possible de personne à personne, par l'effet des particules en suspension dans l'air. Les plus récentes épidémies de peste ont eu lieu dans certaines régions d'Asie, d'Afrique et d'Amérique du Sud, dans des zones rurales ou de petites villes et villages. La peste se manifeste par de la fièvre, des maux de tête, des douleurs et le gonflement des ganglions lymphatiques. la maladie progresse rapidement et, sans traitement antibiotique, elle conduit à la forme pulmonaire, qui a un taux de mortalité située au-delà de 50%. (Les pestes au Moyen âge).

    Fièvre hémorragique du Congo-Crimée. - Maladie virale transmise par des tiques. L'infection peut également résulter de l'exposition à du sang ou à des tissus d'animaux infectés. Sa répartition géographique comprend l'Afrique, l'Asie, le Moyen-Orient et l'Europe de l'Est. Elle se manifeste par l'apparition soudaine de fièvre, des maux de tête et des douleurs musculaires suivies par une hémorragie dans les selles, l'urine, ainsi que du nez et des gencives. Le taux de mortalité est d'environ 30%.

    Fièvre de la Vallée du Rift. - Maladie' virale affectant les animaux domestiques et les humains. Elle est transmise par les moustiques et autres insectes piqueurs; l'infection peut également se produire par la manipulation de viande infectée ou des contacts avec du sang contaminé. Sa répartition géographique comprend l'Afrique orientale et australe dans les région d'élevage de bovins et d'ovins sont élevés. Les symptômes sont généralement peux marqués avec de la fièvre et des anomalies du foie, mais la maladie peut progresser ver l'apparition d'une fièvre hémorragique, d'une encéphalite, ou d'une maladie oculaire. Le taux de mortalité est de l'ordre de 1% des cas.

    Chikungunya. - Maladie' virale transmise par un moustique (Aedes aegypti). Comme la dengue, elle se rencontre dans des environnements urbains. Elle est caractérisée par l'apparition brutale de fièvre, des éruptions cutanées et de fortes douleurs articulaires, qui durent en général de 3 à 7 jours. Dans certains cas elle peut conduire à une arthrite persistante, et même à la mort, pour certains sujets fragilisés par d'autres pathologies.

    Maladies contractées par la consommation
    de boissons ou de nourritures contaminées

    Hépatite A. - Maladie virale qui interfère avec le fonctionnement du foie. Elle de contracte par la consommation de nourriture ou d'eau contaminées par des matières fécales, principalement dans les zones de mauvaises conditions d'hygiène. Les victimes de cette maladie présentent de la fièvre, une jaunisse, et de la diarrhée. Vaccin disponible.

    Hépatite E. - Maladie virale qui interfère avec le fonctionnement du foie, le plus souvent contractée par contamination fécale de l'eau potable; Les victimes de cette maladie présentent une jaunisse, de la fatigue, des douleurs abdominales, et un urine de couleur sombre.

    Fièvre typhoïde. - Maladie bactérienne contractée par contact avec des aliments ou de l'eau contaminée par des matières fécales ou des eaux d'égout. Les victimes de cette maladie présentent  en permanence une fièvre élevée. Si elle n'est pas traitée, les taux de mortalité peut atteindre 20%.

    Maladies contractées par le contact 
    avec l'eau douce (rivières, lacs, etc.)

    Leptospirose. - Maladie bactérienne qui affecte les animaux et les humains. L'infection se contracte par contact avec de l'eau, de la nourriture, ou par le sol contaminés par l'urine des animaux porteurs. Les symptômes comprennent une forte fièvre, de forts maux de tête, des vomissements, une jaunisse, et de la diarrhée. Non traitée, la maladie peut entraîner des lésions rénales, une insuffisance hépatique, une méningite, ou une détresse respiratoire. Le taux de mortalité est faible, mais elle n'est pas traitée guérison peut prendre des mois.

    Schistosomiase. - Maladie parasitaire causée par un un Trématode (Schistosoma); les escargots d'eau douce peuvent jouer le rôle d'hôte intermédiaire et rejeter la forme larvaire du parasite qui pénètre dans la peau des personnes exposées à la contamination de l'eau. Le vers va ensuite se reproduire (libération d'oeufs) dans les vaisseaux sanguins, le foie, les reins et les intestins. Les oeufs, piégés dans les tissus déclenchant une réponse immunitaire. La maladie peut se manifester par une maladie urinaire ou intestinale, qui entraîne une diminution de la capacité d'apprentissage et de travail. La mortalité, bien que généralement faible, peut provenir dans les cas avancés au déveleppement d'un cancer de la vessie consécutif à la schistosomiase. La maladie est endémique dans 74 pays en voie de développement. 80% des personnes infectées vivent en Afrique sub-saharienne.

    Maladie acquise par inhalation d'aérosols ou de poussières contaminés
    par l'urine de rongeurs

    Fièvre de Lhassa. - Maladie virale transportées par des rats du genre Mastomys. Elle est endémique dans certaines parties de l'Afrique de l'Ouest. L''infection se produit par contact direct avec ou consommation d'aliments contaminés par l'urine ou des matières fécales des rongeurs contenant les virus. Le taux de mortalité peut atteindre 50% lors des épidémies.

    Maladie respiratoire contractée par contact étroit avec une personne infectée

    Méningite à méningocoques. - Maladie bactérienne très contagieuse provoquant une inflammation de la paroi du cerveau et de la moelle épinière. Son agents pathogène est la bactérie Neisseria meningitidis. Les symptômes comprennent la raideur de la nuque, une fièvre élevée, des maux de tête et des vomissements. Les bactéries sont transmises de personne à personne par les gouttelettes respiratoires et facilitée par contact étroit et prolongé résultant de conditions de vie caractérisées par une grande promiscuité. La maladie présente souvent avec une apparition saisonnière. La mort survient dans 5 à 15% des cas, généralement dans les 24 à 48 heures suivant l'apparition des symptômes. Les régions les plus touchées par la méningococcie situées dans l'Afrique subsaharienne, et forment une zone connue sous le nom de "ceinture de la méningite" : elle s'étend du Sénégal  à l'Éthiopie.

    Maladie transmise par le contact direct avec
    des animaux (morsure) 

    Rage. - Maladie virale des mammifères généralement transmise par la morsure d'un animal infecté, le plus souvent des chiens, eux-mêmes infectés par des renards. Sans traitement rapide (vaccin anti-rabique), le virus affecte le système nerveux central provoquant l'altération du cerveau et la mort. Les symptômes sont d'abord non spécifiques (fièvre et  maux de tête); la maladie présente ensuite vers des symptômes neurologiques, le décès survient  quelques jours après l'apparition des symptômes.
     



    Mouchet, Biodiversité du paludisme dans le monde, John Libbey / Eurotext, 2004. - Un million de morts par an, 500 millions de malades, 2 milliards de personnes à risque, tel est le bilan du paludisme en l'an 2000. Sa répartition et sa gravité varient en fonction des agents pathogènes, des vecteurs et du milieu. Actuellement, 90% de la mortalité du paludisme due à P.falciparum touche l'Afrique tropicale où ne vivent que 10% de l'humanité. Ce continent héberge les vecteurs les plus performants et l'environnement climatique est éminemment favorable à la transmission de la maladie. Les foyers sylvestres d'Asie du Sud-Est, de Nouvelle- Guinée et d'Amazonie sont également sources de cas graves. Dans le reste du monde tropical et subtropical, le paludisme provoqué par P. vivax et/ou P. malariae est moins grave.Cet ouvrage décrit également 50 années de lutte active contre le paludisme, succession de périodes d'euphorie et de dépression qui n'ont pas entamé la foi des chercheurs dans l'élimination de ce fléau.
    -
    .


    Dictionnaire Les mots du vivant
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

    [Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

    © Serge Jodra, 2008 - 2020. - Reproduction interdite.