.
-

Le Passé de la Terre
Le Lias
Jurassique inférieur

Aperçu
Le Jurassique inférieur ou Lias est une série géologique consistant en un ensemble de couches de terrains sédimentaires qui repose sur le Triassique supérieur (Keuper)et supporte le Jurassique moyen (Dogger). Le Lias commence il y a 200 millions d'années et se termine il y a 176 millions d'années. Les géologues actuels distinguent dans le Lias quatre étages qui sont, en allant du plus ancien au plus récent : 
L'étage hettangien (de Hettange, localité de la Moselle) ou infralias, lias blanc des Anglais, composé en majeure partie de grès plus ou moins analogues à ceux de l'étage précédent. 

L'étage sinémurien (ainsi appelé de Semur-en-Auxois),  que l'on divise en Sinémurien proprement dit et en Lotharingien; dans sa composition minéralogique domine un calcaire compact, de couleur noirâtre ou bleuâtre, qui, en raison des fossiles qui il renferme en abondance, est souvent désigné sous le nom de calcaire à gryphées arquées. Les différentes couches de ce calcaire alternent régulièrement avec de minces lits de marne. Elles contiennent en outre beaucoup de fossiles parmi lesquels prédomine l'Ammonites bisulcatus. C'est dans ces couches qu'apparaissent pour la première fois les Bélemnites; elles y sont représentées par une Bélemnite de petite dimension, la belemnites brevis. 

L'étage  pliensbachien ou charmoutien (Lias moyen), consistant surtout en une succession de couches marneuses, souvent schisteuses et de couleur foncée. Ces couches sont brunes, grises ou bleuâtres; leur ensemble atteint en certains endroits une épaisseur de 80 à 100 mètres et au delà. Les Bélemnites y sont très abondantes et I'on y trouve l'Huître géante (Ostrea gigantea). A la partie supérieure de l'étage pliensbachien, on observe un calcaire jaunâtre caractérisé surtout par la présence de l'Ammonites margaritatus et par des coquilles du genre Spiriferina qui sont les derniers représentants des Brachiopodes

L'étage toarcien (ainsi nommé de Thouars, en Vendée), qui termine supérieurement la formation du Lias, et qui consiste en une succession de schistes noirs souvent bitumineux et de calcaires marneux grisâtres qui fournissent un excellent ciment dit ciment de Vassy. Les fossiles les plus caractéristiques de cet étage toarcien sont : l'Ammonites opalinus, reconnaissable aux stries rayonnantes et flexueuses qui en recouvrent la surface. On rencontre aussi dans les couches de cet étage des squelettes de Poissons bien conservés, et quantité de vertèbres de grands sauriens marins. Quelquefois mène, surtout en Allemagne et en Angleterre, ou y trouve des squelettes entiers d'Ichtyosaures, de Plésiosaures (Sauroptérygiens), de Ptérodactyles (Ptérosauriens), etc.

Les espèces animales qui ont dominé à l'époque du Lias ont été les grands Sauriens marins ou Enatiosauriens, notamment les gigantesques Ichtyosaures et Plésiosaures, aux vertèbres biconcaves. Les Poissons étaient alors représentés surtout par des Squales et des ganoïdes à queue homocerque. Dans la classe des Insectes, les Coléoptères et les Hyménoptères ont laissé de nombreux débris. 

Parmi les Mollusques dominaient les Céphalopodes des genres Ammonite et Bélemnite. La section des Lamellibranches comptait un grand nombre d'espèces parmi lesquelles il nous suffira de mentionner la Gryphée arquée, des Peignes, des Plicatules, l'Avicule contournée, des cardium, des Posidonies, des Moules, des Trigonies. Au nombre des brachiopodes figuraient des Spiriferina, des Terebratula, des Rhynchonella. Les Crinoïdes pullulaient à l'époque du Lias; on retrouve dans les couches de cette formation de nombreuses tiges de Pentacrinites, et surtout les Entroques pentagonales dont ces tiges étaient composées. 

C'est dans les couches du Lias que l'on rencontre pour la première fois les débris du plus ancien Mammifère connu, le Microlestes antiquus, petit Marsupial dont les congénères devaient se multiplier dans le terrain jurassique. 

La flore du Lias présente une grande monotonie et montre qu'à cette, époque la surface de la Terre n'était pas encore partagée en climats bien distincts. Les plantes les plus répandues étaient des Fucoïdes, des Fougères croissant dans les terrains marécageux, un grand nombre d'espèces de Cycadées et de Conifères appartenant aux genres Araucarites, Baiera, Palissya, Schizolepis, etc.

Le Lias fournit une grande quantité de matériaux et de matières premières utilisables : le calcaire à Gryphées arquées est employé comme pierre à bâtir et pour la fabrication de la chaux; le ciment gris de Venarey et de Pouilly, de l'étage pliensbachien; enfin, le ciment si renommé de Vassy est fourni par l'étage toarcien. Le minerai de fer de la Verpillière, dans le bassin du Rhône, s'extrait du même étage.

La formation du Lias affleure en France sur le revers occidental des Vosges; elle forme le grand fossé de l'Auxois qui entoure le Morvan; elle limite le Massif Central au Nord, au Sud-Ouest et au Sud-Est; elle marque la limite méridionale du plateau Vendéen et sépare le Massif Armoricain du Bassin parisien. (DMC).



[La Terre][Cartotheque][Parties de la Terre][Minéraux]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.