.
-

Latex

Latex (anatomie et physiologie végétale). - Le latex est le liquide qui circule dans les vaisseaux lactifères. On verra au mot sève que celle-ci, après avoir été élaborée pendant son trajet ascendant et s'être enrichie de matériaux de tous genres, descend des feuilles vers la racine dans les fibres corticales; et en même temps entre l'écorce et le bois, dans le réseau des vaisseaux laticifères. Là elle affecte un aspect spécial qui lui a valu le nom de latex ou suc propre. C'est un liquide souvent coloré (on le nomme alors plus spécialement suc propre), d'autres fois incolore, mais dans lequel se distinguent de nombreux granules très fins, inégaux entre eux, dont les mouvements permettent de suivre les courants du latex dans les vaisseaux qui lui sont propres. Le microscope ait voir qu'il circule dans le réseau que forment ces vaisseaux, absolument comme le sang circule dans les réseaux des vaisseaux capillaires chez les animaux. Le latex descend ainsi en serpentant à travers les mille mailles du réseau des vaisseaux du suc propre. Dans ces détours si nombreux, il contracte des rapports très multipliés avec les tissus environnants, et sur le trajet des vaisseaux laticifères se forme cette première ébauche des tissus nouveaux connue sous le nom de cambium. Ce mouvement du latex dans le réseau de ses vaisseaux propres constitue la cyclose, décrite pour la première fois en 1820 par Seultz, qui lui a donné ce nom. 

Faut-il considérer la sève descendante proprement dite celle qui chemine directement de haut en bas dans les fibres corticales) comme identique avec le latex (la sève qui redescend par les sinuosités des vaisseaux laticifères? Cette question a été diversement résolue; tout dépend de la perspective dans laquelle on se place. Ce qui paraît certain, c'est que les fibres corticales contiennent une sorte de sève descendante moins bien organisée que le latex, tandis que ce suc des vaisseaux laticifères, avec ses fines granulations, est à un état plus complet et plus propre à la formation des tissus. Il a aussi un aspect différent, plus de consistance, plus de coloration en général. Mais on ne saurait admettre entre ces deux liquides une différence essentielle, puisque dans certains végétaux (comme les euphorbes) on trouve le suc laiteux ou latex dans les fibres corticales, et que l'on voit les libres et les vaisseaux laticifères se remplacer mutuellement dans plusieurs plantes, quant aux fonctions qui semblent leur appartenir. (Ad. F).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.