.
-

Les langues > Indo-européen > langues iraniennes
La langue zend
Avestique
Le zend ou avestique est une ancienne langues indo-européennes, et est considérée comme la souche de la famille iranienne. C'était l'antique langue des Mages, celle dans laquelle Zoroastre rédigea sa doctrine. Elle avait déjà cessé d'être langue vulgaire à l'époque de l'ère chrétienne, et elle ne subsiste plus aujourd'hui que dans la liturgie des Parsis, disséminés en Iran et en Inde. Nulle langue n'est aussi chargée de voyelles, et les mots sont exempts d'aspiration. On y trouve un a nasal, qui répond à peu près au son an du français. Le zend présente, comme le sanscrit et le grec, un a et même un e privatifs. Il a les trois nombres, mais n'admet pas la distinction des genres grammaticaux, ni l'article défini. On n'y remarque pas de prépositions proprement dites, mais un grand nombre d'affixes à l'aide desquels on forme des espèces de cas dans les noms. Le zend possède, après le grec et le latin, l'écriture la plus rigoureusement alphabétique que l'on connaisse. Il s'écrivit d'abord avec les caractères cunéiformes  : aujourd'hui son alphabet ressemble au chaldéen par la forme des caractères, et il s'écrit de droite à gauche; mais il reproduit les voyelles usitées en Europe et toutes les articulations du sanscrit. Cet alphabet se compose de 43 lettres, dont 30 consonnes et 13 voyelles; l'articulation que nous rendons par la lettre l y fait défaut, et est remplacée par r. 
.


[Histoire culturelle][Grammaire][Littératures]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.