.
-

Les jeux et les sports
Généralités

Histoire


Jeux de stratégie
Echecs
Dames
Go bang
Marelles
Solitaire

Jeux de société
Jeux de récréation

Jouets
Jeux de cartes
Whist, Bridge
Ecarté
Piquet
Poker
Réussites

Jeux de combinaison
Jeux de dominos
Mahjong
Tritrac

Jeux en ligne
Jeux vidéo
Jeux mathématiques

Jeux de hasard
Jeux de dés
Jeux de casino

Sports
Athlétisme, gymnastique
Football, rugby
Escrime, boxe
Cyclisme, etc.
Jeux de précision
Billard, bagatelle, tir
Hippisme
Jeux du cirque antiques

On divise communément les jeux en trois grandes catégories, les jeux intellectuels, les jeux de hasard, et les jeux corporels ou sports, chacune de ces catégories pouvant avoir de nombreuses subdivisions, et aussi de nombreux points d'intersection. Des divisions commodes, mais fallacieuses. A des degrés divers, le hasard a sa place à peu près partout, et il est bien sûr aussi très artificiel - et même dépassé si on a en tête un prétendu dualisme du corps et de l'esprit - de distinguer entre jeux intellectuels et jeux corporels. Un footballeur ou un coureur cycliste jouent autant avec leur intellect qu'avec leurs muscles, et un bon joueur de poker doit jouer d'évidence avec tout son corps... 

Les jeux intellectuels.
Les jeux intellectuels sont extrêmement nombreux. Ils comprennent les jeux de calcul, les jeux de combinaison, ainsi que tout ce qu'on appellera les jeux de société. Certains jeux de calcul et de combinaison donnent lieu à un art complet, tels les échecs, les dames. Les jeux de combinaison, tels que les domino et le trictrac comportent une forte part de hasard : celui-ci est plus on moins grand, parfois total dans les jeux de cartes, bridge, piquet, écarté, poker, baccara, etc. ; les jeux de société ou jeux innocents,  comprennent notamment les jeux mathématiques, les casse-tête variés, etc., et aussi les jeux d'esprit, qui sont les énigmes, les charades,  les rébus, les bouts-rimés, etc. Les jeux intellectuels ont l'avantage de développer l'attention; les jeux de société constituent une récréation anodine, parfois précieuse. Les jeux scientifiques constituent un utile complément d'éducation et donnent parfois la clef des combinaisons des prestidigitateurs.

Les jeux de hasard.
Les jeux de hasard sont également fort nombreux; nous citerons le jeu de dés et ses dérivés (par exemple le jeu de l'oie), la roulette, le loto, et divers jeux de cartes, tels que le lansquenet, le baccarat, etc. On pourrait aussi ranger dans cette catégorie les jeux mixtes que l'on a déjà cités à propos des jeux intellectuels, et où l'on peut, à l'aide du calcul et de certaines combinaisons, corriger plus ou moins les chances du hasard, comme dans le trictrac, les dominos, ainsi que dans la plupart des jeux de cartes qui se jouent en société, tels que la bouillotte, le boston, le bridge, l'écarté, etc.

Les sports.
On appelle sport la pratique de certaines occupations ayant le caractère d'un divertissement en même temps et dans lesquels on considère que l'activité physique prime sur l'activité intellectuelle : l'escrime, l'équitation, la course automobile, le cyclisme, la chasse, la lutte, la boxe, le tir, le canotage, le patinage, le football, la pétanque, etc., sont des sports. C'était également le cas pour les jeux du gymnase et du cirque chez les Anciens, les joutes et les tournois du Moyen âge. Les sports, pratiqués méthodiquement, perfectionnent le corps humain, mais ils sont aussi des moyens d'éducation de l'esprit, dont ils tendent à développer surtout les qualités d'énergie, de persévérance et de décision. 
-


Une partie de Ulak Tartush, au Kirghizstan. Une forme de polo très populaire en Asie centrale,
qui se joue avec une dépouille de chèvre décapitée. Source : The World factbook.
.


[Histoire culturelle][Arts][Jeux et sports]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.