.
-

Histoire de l'Europe > La France > Géographie historique de la France

Le Vermandois

Le Vermandois est un ancien pays de France, situé dans la Haute-Picardie, entre l'Artois, le Santerre, le Noyonnais, la Thiérache, le Hainaut et le Cambrésis, Il mesure environ 36 km sur 24. Pays de craie perméable, avec quelques collines de sables argileux sur lesquelles s'élèvent les villages et au pied desquelles sont les sources. L'altitude est médiocre (les sources outre 80 et 90 m); le Vermandois forme un seuil, un libre passage entre le bassin parisien et la plaine de Flandre; de là sortent l'Escaut et la Somme ; dans le voisinage naît la Sambre et coule l'Oise. Aussi est-ce un pays de communications faciles : canal de Saint-Quentin entre l'Oise, l'Escaut et la Somme; chemin de fer de Paris à Cologne

Il tire son nom des Veromandui (peuple de Belgique que César signale près des sources de l'Oise, de la Sambre et de l'Escaut; Saint-Quentin est appelé Augusta Veromanduorum). Le Veromanduensis pagus carolingien devint le comté de Vermandois, dont les comtes remontent à Herbert, petit-fils de Bernard d'Italie. De 1048 à 1183, ils possédèrent également le Valois. En 1186, Eléonore cède à Philippe-Auguste le Vermandois, qui fut alors réuni à la couronne et organisé en bailliage. En 1576, il fut donné en douaire à Marie Stuart. II fit partie de la province de Picardie et de la généralité d'Amiens avant de former assez exactement, dans le département de l'Aisne, l'arrondissement de Saint-Quentin. Outre Saint-Quentin, les principales villes étaient Le Catelet et Ham. (H. Hauser).

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.