.
-

Histoire de l'Europe > La France > Géographie historique de la France

Le Comté de Toulouse

Raymond Ier, premier comte héréditaire de Toulouse, réunit le comté de Quercy à ceux de Toulouse et de Rouergue, et les posséda de 852 à 864 ou 865. Il eut pour successeurs ses fils Bernard, 864 ou 865 à 875, et Odon ou Eudes, 875-918. Raymond II, fils d'Odon, 918-923, eut pour successeur son fils Raymond III, 923-950. Guillaume III, dit Tailleler, fils de Raymond III, 950-1037, épousa vers 990 Emme, fille du comte de Provence, qui apporta dans la maison de Toulouse ce qu'on appela dans la suite le marquisat de Provence. Pons, né de ce mariage, régna de 1037 à 1060, Guillaume IV, fils de Pons, 1060-1088, se voyant sans enfants mâles, céda le comté de Toulouse à son frère Raymond IV, dit de Saint-Gilles, partit pour la terre sainte (Les Croisades), et y mourut en 1093. Raymond de Saint-Gilles joignit aux titres de la maison des comtes de Toulouse celui de duc de Narbonne, le même que celui de marquis de Gothie ou de Septimanie. Il épousa en troisièmes noces, en récompense de ses services contre les musulmans en Espagne, Elvire, fille naturelle d'Alphonse VI, roi de Léon et de Castille.

Il était le seigneur le plus riche de France, et il fut le premier prince qui s'enrôla dans la première croisade. Il fit voeu de ne plus revenir dans son pays lorsqu'il partit en 1096, et de combattre les musulmans en expiation de ses péchés. Après la prise de Jérusalem, il vit avec une secrète jalousie l'élévation de Godefroi de Bouillon au trône de la Jérusalem. Il retourna à Constantinople, où l'empereur Alexis lui fit don de la principauté de Laodicée. Il marcha en 1101 à la tête d'une nouvelle armée de croisés, qui fut battue en Asie-Mineure  par le sultan d'Iconium. De Constantinople, où il s'était enfui, il reprit le chemin de la Syrie, et fut arrêté à Tarse par ordre de Tancrède, qui lui imputait la délaite des croisés. Rendu à la liberté à la demande de plusieurs princes, il chercha à agrandir sa principauté, s'empara de Tortosa, et allait conquérir Tripoli lorsqu'il mourut en 1105. Bertrand, son fils et son successeur dans le comté de Toulouse, partit pour la terre sainte en 1109, et y mourut en 1112. Son fils unique lui succéda dans ses Etats d'Orient, et le comté de Toulouse passa en 1112 à Alphonse-Jourdain, fils du troisième mariage de Raymond de Saint-Gilles; qui prit la croix en 1146, et mourut en terre sainte en 1148.

Le comté de Toulouse passa alors à Raymond V, fils d'Alphonse-Jourdain, qui épousa en 1154 Constance, soeur de Louis le Jeune, roi de France, et veuve d'Eustache, comte de Boulogne, qu'il répudia en 1166. Il mourut en 1194. Raymond VI, son fils et son successeur, favorisa la dissidence  des Albigeois, qui avait fait de grands progrès dans le Languedoc sous son père, et fut excommunié en 1207 par Pierre de Castelnau, légat du pape. Ce légat ayant été assassiné en 1208, une croisade fut prêchée contre les Albigeois, et Raymond VI y prit part. Il fut absous de l'excommunication par le pape à Rome en 1210; mais il continua de soutenir les Albigeois, et fut excommunié au concile d'Arles en 1211. Le comte Simon de Montfort, à la tête de l'armée des croisés, s'empara du comté de Toulouse, que le pape lui adjugea en 1215. Raymond VI avait reconquis la plus grande partie de ses Etats, avec l'aide de son fils, Raymond VII, lorsqu'il mourut en 1222. Raymond VII força Amauri, fils de Simon de Montfort, à évacuer ses Etats et à traiter avec lui en 1224. Mais il fut attaqué par Louis VIII, roi de France, à qui Amauri de Montfort avait cédé ses droits, et il perdit la majeure partie de ses domaines. Il fut absous en 1238 par le pape Grégoire IX des excommunications qu'il avait encourues. Il se ligua en 1242 avec Hugues, comte de la Marche, contre saint Louis, et chassa de sa ville épiscopale l'évêque de Narbonne, qui l'excommunia. Il obtint son absolution du pape Innocent IV, et mourut en 1249, laissant tous ses Etats à sa fille Jeanne, femme d'Alphonse, comte de Poitou, frère de saint Louis. Le comté de Toulouse fut définitivement réuni à la couronne en 1361.

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.