.
-

La Thuringe

La Thuringe, en allemand Thüringen, est aujourd'hui un land de l'Allemagne ( 16200 km²,  2,45 million d'habitants; capitale : Erfurt). Dans le passé, cette contrée, située dans la Haute-Saxe, entre la Werra, la Saale, le Harz et le Thuringerwald, a eu des limites variables, et quise sont étendues, lorsqu'elle était un puissant royaume, jusqu'à l'Elbe d'un côté, et jusqu'au Danube de l'autre. La Thuringe tire son nom des Thuringiens, Thuringi ou Thoringi, qui sont mentionnés pour la première fois par Végèce, au commencement du Ve siècle de J. C.; on les rattache aux Hermundures, mélangés de Semnons. Leur royaume s'étendait de la plaine septentrionale occupée par les Saxons jusqu'au Danube et même au delà du Rhin.

Le roi franc Clovis, après avoir annexé . d'abord ce district (491), s'attaqua au royaume principal, dont le souverain, Hermanfrid, invoqua l'aide de Théodoric l'Ostrogoth. Cela ne fit que retarder sa ruine; en 531, il succomba dans la bataille de Burgscheidungen, sur l'Unstrut, et son royaume fut partagé : le Nord revint aux Saxons, le Sud, le bassin du Main aux Francs et forma la Franconie orientale. Le nom de Thuringe fut limité au pays entre Werra et Saale, où l'on institua des ducs, probablement afin de résister aux Sorbes; Dagobert reconnut ce titre à Ratolf (630), dont les successeurs furent à peu près autonomes dans leur résidence de Wurzbourg; mais leur dynastie s'éteignit au XIIIe siècle, et la grande entreprise de la conversion chrétienne amalgama Thuringiens et Francs. 

La Thuringe fut gouvernée par des comtes francs dont la lutte contre les Sorbes fut la tâche principale; en 805, on cite Madalgaud, établi à Erfurt; plus tard, ils prennent le titre de margraves; le premier semble avoir été Thakulf (849-873); son successeur, Ratolf, défit les Sorbes de la Mulde; puis vint Poppo de Babenberg, supplanté par Conrad; puis Otton, le puissant duc de Saxe, étendit son autorité sur la Thuringe; son fils Henri s'y installa fortement à Mersebourg. A partir de ce moment, la Thuringe est demeurée dans l'orbite de la Saxe. Elle appartint aux margraves de Misnie, notamment à ceux de la maison de Weimar (XIe siècle). Des seigneurs locaux obtinrent, en 1130, la dignité de landgraves de Thuringe, avec pour capitale Mittelhausen; Erfurt et Eisenach étaient les villes principales; les principaux landgraves furent Louis II (1140-1172), Louis III (1172-1190), son frère Herrnann Ier (1190-1217), Louis IV (1217-1227), mari de sainte Elisabeth; Henri le Raspon qui évinça celle-ci et son fils et prétendit à l'Empire. A sa mort (1247), la dynastie étant éteinte, la Thuringe fut revendiquée par le margrave Henri de Misnie, qui en resta maître après des guerres acharnées. 

Les empereurs Adolphe de Nassau et Albert Ier de Habsbourg tentèrent de s'emparer de la Thuringe, mais ce dernier en fut expulsé par les frères Frédéric le Mordu et Diezmann, petit-fils de Henri de Misnie. Dès lors, l'histoire de la Thuringe se confond avec celle des princes de la maison de Wettin, margraves de Misnie et ducs de Saxe. Frédéric le Sérieux (1324-1349), fils de Frédéric le Mordu, se consolide; ses fils, Frédéric le Sévère (1349-1381), Balthasar (13491406) et Wilhelm le Borgne, (1349-1406), acquièrent une partie du comté de Henneberg, Cobourg, démembrent l'avouerie de Plauen; ils se partagent leurs domaines, Balthasar prenant la Thuringe, Frédéric l'Osterland et Wilhelm la Misnie. A Balthasar succède Frédéric le Pacifique qui hérite de Dresde et de la moitié de la Misnie et laisse à son tour son héritage, en 1340, à ses cousins, les fils de Frédéric le Belliqueux, l'électeur Frédéric Il de Saxe et Wilhelm III; ce dernier se voit attribuer la Thuringe au partage de 1445. Il meurt sans enfants (1482), et la Thuringe revient à ceux de son frère, Frédéric II, Ernest et Albert, lesquels procèdent, en 1485, au partage définitif, d'où sont issues les lignes de la maison de Wettin. La Thuringe fut attribuée à la ligne Ernestine, sauf certaines parties que la Prusse s'est annexées en 1845. (A.-M. B.).

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.