.
-

Le Samnium

Le Samnium est une région de l'Italie ancienne, au Nord de la Campanie, à l'Est du Latium, au Sud des Frentans, était hérissée de montagnes appartenant à la chaîne des Apennins, et n'avait qu'un petit nombre de villes : Aufidena, Treventum, Arsernia, Bovianum, Equus Tuticus, Maleventum (Bénévent), Caudium, etc.

Les Samnites se divisaient en Caraceni (chef-lieu, Aufidena), au Nord, Hirpini (chef-lieu, Bovianum), au Sud. C'étaient des Sabins, ils se livraient surtout à la vie pastorale et à la guerre. On connaît leurs mariages : les filles les plus belles, les plus vertueuses et les plus riches étaient le prix des services rendus à la patrie. Leur gouvernement était démocratique; leurs petites peuplades formaient ensemble une espèce de fédération, mais sans lien solide et sans ville centrale. Aux Ve et VIe s. av. J.-C., les Samnites fournissaient nombre de mercenaires aux villes grecques de la Grande-Grèce et de la Sicile. De 424 à 421, ils conquirent Capoue et Cumes; la Lucanie tomba aussi en leur pouvoir.  Rome eut à soutenir avec les Samnites, soit seuls, soit unis à divers autres peuples, une lutte longue et acharnée : c'est l'époque héroïque de la république. Les Samnites avaient pour auxiliaires :

1° tous les peuples d'origine sabine : Sabins, Pélignes, Marses, Marrucins, Vestins, Frentans, Prétutiens, Sassinates, Picéniens

2° la confédération étrusque, les Ombriens, les Sénonais; 

3° les divers États de la Grande-Grèce (Apulie, Salentins, Tarente, Messapie, Picentins, Lucaniens, Brutiens, etc.).


Tous furent successivement soumis par les Romains de 343 à 290 av. J.-C. Les guerres de Rome avec les Samnites proprement dits sont au nombre de cinq :

La 1re eut lieu de 343 à 341 et fut compliquée de la grande insurrection du Latium (342-340). Ce qui y donna naissance, ce furent les attaques des Samnites contre les habitants de Teanum Sidicinum et de Capoue, qui s'étaient mis sous la protection de Rome. Elle fut terminée par la victoire du consul Valerius Corvus au pied du mont Gaurus. 

La 2e (qui éclata après 14 ans de paix plus ou moins sincère) dura de 327 à 324 : on y remarque la querelle du dictateur Papirius Cursor et de son maître de la cavalerie Fabius Rullianus

La 3e, qui commença en 324 même, par une rupture subite, et à laquelle participa l'Apulie, fut suspendue en 318 par une trêve de deux ans après laquelle la guerre continua contre l'Apulie seule (c'est dans cette guerre que les Romains passèrent sous les Fourches Caudines, 321 av. J.-C.). Elle fut terminée par la victoire que Papirius Cursor et Publilius Philo remportèrent à Lucérie, 319. 

La 4e, de 316 à 304, fut de toutes la plus sérieuse; vinrent y prendre part en 311 les Etruriens et les Ombriens; les Marses et Pélignes en 308, les Salentins en 307, les Herniques en 306. Elle fut signalée par les victoires de Fabius Rullianus sur les Étrusques à Sutrium et dans la forêt Ciminienne, sur les Ombriens à Pérouse, par celles de Papirius Cursor sur les Étrusques près du lac Vadimon, et de Bubulcus sur les Samnites à Longula.

La 5e commença en 299 par une levée de boucliers générale en Etrurie, dans le Samnium et dans les contrées voisines; elle finit en 290 les Samnites et leurs principaux alliés furent complètement soumis. Leur soumission entraîna bientôt celle de toute l'Italie méridionale.

Pendant ces guerres on remarque du côté des Romains les Fabius, les Papirius, les Decius, les Curius Dentatus, les Fabricius; du côté des Samnites on cite surtout Pontius Herennius, le vainqueur de Caudium.
.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.