.
-

Lusace, Lusatia, all. Lausitz. - Ancienne contrée de l'Allemagne que bornaient le Brandebourg au Nord, la Silésie à l'Est, la Bohème au Sud, et la Misnie à l'Ouest. La Lusace était occupee au Xe siecle par des Slaves, les Lusitzes dans la Basse-Lusace, les Milciènes dans la Haute. En 929, le roi Henri Ier les rendit tributaires; en 968, Otton Ier les convertit au christianisme et les subordonna à l'évêché de Meissen. Quand mourut le margrave Gero, on détacha de sa principauté une marche orientale (Ost mark), correspondant à ce qu'on appellera ensuite la Lusace, que ses descendants conservèrent jusqu'à leur extinction (1031). La Basse-Lusace fut alors attribuée au comte Dietrich de Wettin, dont les descendants Dedo II, Henri l'Ancien, Henri le Jeune s'y maintinrent jusqu'en 1123. La Haute-Lusace était partagée entre I'évêque de Misnie et des seigneurs de Bohème; Vratislav de Bohème obtint aussi de l'empereur Henri IV la suzeraineté sur la Basse-Lusace. Néanmoins celle-ci demeura allemande jusqu'au  XIVe siècle. Le cousin de Henri le Jeune, Conrad de Misnie, s'en empara (1136), et sa famille la garda jusqu'en 1298, où l'empereur Albert Ier la vendit au Brandebourg; en 1303, Diezmann de Misnie accepta cette perte. Le Brandebourg, qui possédait depuis 1255 la Haute-Lusace, réunit ainsi toute la province. Mais, à l'extinction de la dynastie ascanienne, un démembrement se produisit : la Haute-Lusace s'unit à la Bohème (1324), la Basse passa avec le Brandebourg à Louis de Bavière. En 1364, la Basse-Lusace fut vendue à la Bohème, et l'empereur Charles IV incorpora à la couronne de Bohème la Haute-Lusace en 1355, la Basse en 1370. Un duché de Goerlitz forma, de 1377 à 1396, l'apanage de Jean, fils de l'empereur-roi. 

Les deux Lusaces suivirent alors les destinées du trône de saint Vacslav; en 1437, elles passèrent à Albert d'Autriche, en 1439 à son fils Vladyslav. En 1448, l'avouerie sur la Lusace fut engagée aux Hohenzollern qui réussirent à en conserver en 1462 le cercle de Cottbus. Mathias Corvin occupa la Lusace en 1467, la rétrocéda au roi de Bohème Vladyslav gui l'occupa en 1491. Elle passa ensuite à Louis II (1516), Ferdinand ler d'Autriche (1526), qui persécuta violemment les réformés. En 1620, l'électeur de Saxe, Jean-Georges Ier, l'occupa après la bataille de la Montagne-Blanche et se la fit donner en gage pour les 6,5 millions de thalers dépensés par lui au profit de Ferdinand II. Au traité de Prague (30 mai 1635), il se la fit céder avec tous les droits. Par son testament, l'électeur attribua la Haute-Lusace à son successeur, la Basse à Christian Ier, administrateur du diocèse de Mersebourg. Ce fut Frédéric-Auguste II qui les réunit de nouveau en 1738. La Lusace suivit dès lors les destinées de la Saxe. En 4815, la Prusse la dépouilla de la  Basse-Lusace et de la moitié de la Haute. (A.-M. B.)

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.