.
-

Histoire de l'île d'Elbe
Le premier nom de l'île d'Elbe dans l'Antiquité fut Athalia, la brillante, à cause de l'éclat de ses montagnes granitiques et ferrugineuses; plus tard, elle reçut le nom d'Ilvia qui devint Isola d'Elva. Les mines de fer attirèrent l'attention des Phéniciens, auxquels succédèrent les Etrusques; les Grecs de Phocée et de Marseille et les Carthaginois leur disputèrent l'île. Elle passa aux Romains qui en exploitèrent les mines. 

L'île d'Elbe appartenait aux Pisans au Xe siècle; en 1290, elle fut conquise par les Génois, puis les Lucquois et, les Espagnols. Ces derniers la donnèrent au duc de Soria, prince de Piombino, de la famille Appiani; mais ceux-ci ne la possédaient pas tout entière, car le grand-duc de Florence possédait Porto Ferrajo et le roi de Naples Porto Longone.

En 1736, l'île fut annexée au royaume de Naples. En 1801, Napoléon l'annexa au royaume d'Etrurie,  à la principauté de Piombino, puis elle fut officiellement annexée à l'Empire français en novembre 1803.  Elle forma alors un département spécial, puis fut réunie au département de la Méditerranée, puis adjointe au grand-duché de Toscane

Après la première abdication de Napoléon ler, on lui assigna l'île d'Elbe comme principauté en toute souveraineté. II y resta du 4 mai 1814 au 26 février 1815, établit quelques routes et fit des améliorations. C'est de là qu'il partit pour rentrer en France Les traités de Vienne (1815) rendirent l'île à la Toscane. Elle passa ensuite avec celle-ci à l'Italie. (A. M. B.).

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.