.
-

Le Charolais

 Le Charolais ou Charollais (pagus Quadrellensis, Quadrigellensis), aujourd'hui compris dans le département de la Saône-et-Loire, est un ancien pays de de Bourgogne, borné au Nord par l'Autunois, à l'Est par le Mâconnais, au Sud par le Brionnais, à l'Ouest par le Bourbonnais. Villes principales : Charolles (chef-lieu), Paray-le-Monial, Toulon-sur-Arroux.

A l'époque romaine c'étaient les Aulerci Brannovices, alliés des Aedui, qui occupaient cette région. 

Au Moyen âge, le Charolais fut d'abord une simple châtellenie, puis un comté; Jean, comte de Chalon, qui le possédait en 1237, le céda à Hugues IV, duc de Bourgogne, qui en démembra le Charolais et qu'il légua par testament à sa petite-fille Béatrix, fille de Jean de Bourgogne et d'Agnès de Bourbon (1272). Béatrix épousa Robert de Clermont, qui lui donna deux fils, Louis, duc de Bourbonnais, et Jean, baron de Charolais. Celui-ci mourut en 1316, laissant une fille, nommée aussi Béatrix, pour qui la baronnie fut érigée en comté. Elle épousa en 1327 Jean Ier, comte d'Armagnac, père de Jean II, père de Jean III et de Bernard d'Armagnac, lesquels vendirent en 1390 à Philippe le Hardi leur comté moyennant 60,000 F d'or. Carles le Téméraire, du vivant de son père Philippe le Bon, porta le titre de comte de Charolais.

Il fut réuni à la France par Louis XI, en 1477; mais Charles VIII le rendit par le traité de Senlis (1493)   à Philippe le Beau, archiduc d'Autriche, qui le laissa (1506) à Marguerite, sa soeur. Il passa ensuite (1529) à Charles Quint, son neveu, à Philippe II (1556), et (1558) à la fille aînée de ce dernier, Isabelle, épouse de l'archiduc Albert. Il retourna en 1633 à Philippe IV, roi d'Espagne. Pris à Charles II, son successeur, en 1674, il fut rendu par le traité de Nimègue (1679), et de nouveau saisi en 1684 au profit de Louis II, prince de Condé. Enfin, il revint à la couronne par l'échange qu'en fit Louis XV avec Mlle de Sens, pour la terre de Palaiseau. 

Le Charolais fut administré par ses Etats particuliers de 1316 jusqu'en 1751, époque à laquelle ils furent réunis aux Etats généraux du duché de Bourgogne.

Les armes du Charolais sont : écartelé, au premier et au troisième, d'azur à trois fleurs de lis d'or; au deuxième et au quatrième, de gueules à trois bandes d'argent; au lion, la tête contournée, d'or armé et lampassé d'azur, sur le tout. (Lex).

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.