.
-

La Campanie

La Campanie, Campania, anc. Terre de Labour, est une province d'Italie (ancienne et contemporaine) sur la mer Inférieure s'étendait du Liris au Silare, entre le Latium et la Lucanie, et confinait du côté de l'Est au Samnium. Villes principales, Capoue, Baies, Nole, Sora, Calatie, Neapolis (Naples), Veseris, Picentie, Saticule. Pays de plaines (campi), d'où son nom; un volcan (le Vésuve); sol fertile; beaucoup de jardins et lieux de plaisance, ce qui faisait appeler ce pays le Jardin de l'Italie

La Campanie appartint d'abord aux Opiques, peuple, peut-être apparenté aux Sicules; les Étrusques les chassèrent vers 600 avant J.-C., et fondèrent une confédération de 12 cités dont Vulturne (devenue ensuite Capoue) fut la plus remarquable; ceux-ci furent soumis à leur tour (420) par des Samnites qui prirent le nom de Campaniens, et qui formèrent un État ou une ligue indépendante du Samnium; enfin les Romains se rendirent maîtres du pays de 343 à 314 av. J.-C. Les riches couvrirent la Campanie de magnifiques villas; mais, quand le système des latifundia y eut été introduit, cette province, jadis si florissante, devint inculte et se dépeupla.
-

Carte de la Campanie.
Carte de la Campanie ancienne. - Herculanum, cité contemporaine de Troie, dit la légende, villégiature de patriciens, de collectionneurs et d'artistes, fut secouée par un tremblement de terre en 63 de notre ère et seize ans plus tard, lors de l'éruption inattendue du Vésuve, recouverte par une coulée de boue qui se solidifia en un mortier très dur. Pompéi était surtout une ville de commerce et de plaisir, les déjections volcaniques qui l'ensevelirent sont beaucoup moins épaisses et plus friables qu'à Herculanum, de sorte que les fugitifs purent, après la catastrophe, reprendre quelques-uns de leurs objets les plus précieux.
.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.