.
-

Animaux > Annélides
Les Hirudinées
Les Hirudinées sont une sous-classe d'Annélides encore appelé Discophores et dont la Sangsue commune offre le type le plus connu. 

Ces animaux ont en général le corps aplati, allongé, nu, sans appendices : les anneaux sont courts, parfois difficiles à voir, et les anneaux extérieurs, marqués par les plis du tégument, ne correspondent pas aux anneaux internes moins nombreux : il y a en général trois, quatre ou cinq segments externes pour un segment interne; les anneaux antérieurs ne sont pas différenciés; les deux extrémités du corps sont terminées par une ventouse, dont la plus développée, celle qui joue le rôle principal d'organe de fixation, est la postérieure; la bouche est très rapprochée du pôle antérieur, toujours ventrale; la cavité buccale est pourvue de dents dont les différentes dispositions sont importantes au point de vue taxonomique, ou encore d'une trompe exsertile; l'intestin traverse le corps dans toute sa longueur et débouche près de la ventouse postérieure.
-

Ozobranchus.
 Organisation de l'Ozobranchus (Lophobdella) Quatrefagesi. - 1, appareil génital (l'animal est
supposé vu en dessous) : B, bouche; p, pénis; b, branchies; o, sacs ovariens ; f, orifice femelle;
t, testicules; n, chaîne nerveuse; v, ventouse; - 2, appareil digestif (l'animal est vu en dessus);
oe, oesophage; e, estomac; c, caecums stomacaux; i, intestin; ci, caecums intestinaux; 
a, anus; b, branchies; v, ventouse. (D'après Poirier.)

Le système nerveux est formé d'un collier oesophagien et d'une chaîne ganglionnaire abdominale, dont les deux troncs sont toujours très rapprochés sur la ligne médiane; il existe en outre un système nerveux viscéral; les organes des sens les mieux connus chez ces animaux sont les yeux, qui existent habituellement. 

Le système circulatoire, très inégalement développé suivant les formes, est en communication avec la cavité viscérale, qui lui ménage une série d'espaces lacunaires.  D'après Leuckart, le système vasculaire compliqué de la plupart des Hirudinées provient de la transformation de la cavité viscérale en troncs vasculaires, de telle sorte que des organes qui appartiennent à la cavité viscérale se trouvent renfermés dans des espaces sanguins (tube digestif, chaîne nerveuse, etc.). Chez la plupart des espèces munies de mâchoires, le sang est rouge, et cette coloration n'est pas due aux globules, mais au liquide sanguin. Il n'existe pas d'organes respiratoires particuliers, sauf chez quelques types parasites. 

L'appareil excréteur est représenté par les canaux en lacet, distribués par paires dans chaque anneau de la région moyenne du corps et dont le nombre est très variable (2 à 17). Les téguments ont en outre une quantité considérable de glandes unicellulaires. 

Les Hirudinées sont hermaphrodites et, à part un petit nombre d'exceptions, elles se reproduisent par des oeufs ; elles vivent, pour la plupart, dans l'eau; beaucoup sont des parasites externes et presque toutes recherchent la peau des animaux à sang chaud pour se nourrir à leurs dépens; d'autres enfin sont absolument carnassières et mangent les petits animaux aquatiques. On trouve des Hirudinées dans tous les pays. 

Classification

Acanthobdellida Acanthobdellidae : Acanthobdella (A. peledina).
Arhynchobdellida Cylicobdellidae : Blanchardiella, Cylicobdella.

Erpobdellidae : Dina, Erpobdella, Mooreobdella, Motobdella, Nephelopsis, Semiscolecides.

Haemadipsidae : Haemadipsa (H. sylvestris), Diestecostoma.

Haemopidae : Haemopis (H. sanguisuga = Fausse sangsue de Cheval).

Hirudinidae : Hirudo (Sangsues : H. medicinalis = Sangsue médicinale d'Europe), Hirudobdella, Limnatis (L. nilotica = Voran ou Sangsue du cheval) Limnobdella, Macrobdella, Ornithobdella, Oxyuptychus, Philobdella, Poecilobdella, Richardsonianus.

Branchiobdellida Bdellodrilidae : Bdellodrilus, Adenodrilus, Cronodrilus.

Branchiobdellidae : Branchiobdella, Ankyrodilus, Cirrodrilus, Xironogiton.

Cambarincolidae : Cambarincola, Ceratodrilus, Ellisodrilus, Magmatodrilus, Oedipodrilus, Pterodrilus, Sathodrilus, Tettodrilus, Triannulata.

Caridinophilidae : Caridinophila.

Xironodrilidae : Xironodrilus (X. appalachius).

Euhirudinea Salifidae : Salifa, Barbronia (B. weberi), Mimobdella, Odontobdella.
Rhynchobdellida Glossiphoniidae : Glossiphonia (Clepsine), Actinobdella, Alboglossiphonia, Desserobdella, Gloiobdella,  Haementeria (H. officinalis = Sangsue médicinale du Mexique), Helobdella, Marvinmeyeria, Oligobdella, Placobdella (P. costata), Placobdelloides, Theromyzon, Torix.

Ozobranchidae : Ozobranchus (O. quatrefagesi).

Piscicolidae : Piscicola (P. geometra), Aestabdella, Austrobdella, Baicalobdella, Bdellamaris, Beringobdella, Branchellion (B. torpedinis), Calliobdella, Caspiobdella, Cystobranchus, Hemibdella, Johanssonia, Makarabdella, Malmiana, Mysidobdella, Myzobdella, Notobdella, Notostomum, Oceanobdella, Orientobdella, Ostreobdella, Oxytonostoma, Piscicolaria, Platybdella, Pontobdella (P. muricata), Stibarobdella, Trachelobdella.

Quelques types parasites revètent, avec des formes souvent bizarres, une certaine ressemblance avec des Trématodes; aussi plusieurs naturalistes, entraînés par ces faits de convergence dus à un genre de vie analogue, ont-ils classé les Hirudinées parmi les Vers plats.  (R. Moniez).
-

Coupes d'Hirudinées.
Coupes transverses d'Hirudinées. - 1, Gtossosiphonia. - 2, Herpobdella, - 3, Pontobdella,
- 4. Hirudo. - a, canal alimentaire; t, testicules: o, ovaires; a, chaîne ventrale; f, pavillon néphridien;
na, néphridiopore; ds, sinus dorsal; vs, sinus ventral; Is, sinus latéraux; dv, vaisseau dorsal;
vr. vaisseau ventral; lr, vaisseaux latéraux. (D'après Bourne).
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.