.
-

Gésier (zoologie), du latin gigerium = entrailles des volailles) . - Ce mot s'applique en premier lieu à la troisième poche digestive des oiseaux, venant après le ventricule succenturié.  Le gésier est une poche, toujours assez vaste, musculeuse, à parois plus ou moins épaisses, suivant le régime de l'oiseau. Chez les granivores, ces parois musculaires sont très puissantes et renforcées par deux disques tendineux, cornés, qui aident au broyage des grains et des noyaux; certains oiseaux avalent même des petites pierres qui s'arrêtent dans le gésier et y font office de meules. 

Les crocodiles possèdent une sorte de gésier rappelant beaucoup celui des oiseaux, notamment par la présence des disques tendineux. Le gésier des insectes existe surtout dans les types carnassiers (Coléoptères et Orthoptères); il est rond, musculeux, revêtu intérieurement d'une cuticule chitinisée avec saillies dures; mais on croit que ce gésier est simplement destiné à empêcher les aliments ingérés de remonter dans le jabot.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.