.
-

Esprit. - C'est ainsi qu'on nomme, surtout depuis Descartes, le sujet de la connaissance, le principe intelligent auquel on a aussi donné le nom d'âme. Mais le mot esprit (spiritus) eut pendant longtemps une signification différente; il voulait dire le souffle de la vie; de là cette expression : rendre l'esprit. Il avait alors un sens physiologique qu'il n'a plus aujourd'hui. Les Anciens, pour exprimer ce que les modernes entendent par esprit, employaient des termes qui répondent plus directement à la nature de l'âme.

La Scolastique a aidé à déterminer le sens du mot, mais c'est Descartes qui a nettement séparé les deux substances par la différence de leurs attributs : pour l'esprit, la pensée; pour la matière, l'étendue. A partir de ce moment, la spiritualité, qui répond à l'idée chrétienne, est nettement posée, et la doctrine philosophique du spiritualisme, qui lui est corrélative, est également établie. Ainsi l'esprit est dans l'humain une unité qui sent, qui connaît et qui veut; substantiellement, c'est l'âme; au point de vue de la personnalité, c'est le moi. L'esprit ne se montre pas seulement dans l'humain : Dieu est esprit pur; tout être incorporel est esprit.

.


Dictionnaire Idées et méthodes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.