.
-

Doute (du latin dubium, dont la racine est duo), état de l'esprit qui ne se sent pas assez éclairé pour porter un jugement et prononcer entre deux choses. Le doute est particulièrement un fait de l'intelligence et indépendant de la volonté; aussi, quoiqu'il semble identique avec le scepticisme, il en diffère en ce que ce dernier consiste à examiner, à considérer le pour et le contre, tandis que le doute est souvent le résultat d'un examen qui n'a pas donné la lumière. Les humains doutent, parce qu'il ont une intelligence bornée; mais cette preuve de leur faiblesse en est aussi une de leur grandeur. 

Il y a deux manières de douter : la première consiste en un doute suspensif et provisoire, par suite duquel l'esprit ajourne son jugement; il prend le temps de chercher l'évidence, qui lui donne la certitude. Descartes en a fait la règle de sa méthode; c'est le doute méthodique ou philosophique. Ainsi considéré, le doute est utile et même inévitable, puisqu'il n'est pas donné à l'humain d'arriver sans efforts à la vérité. II n'en est pas de même du doute définitif et de parti pris, doute réel et effectif, que le scepticisme donne comme le dernier mot de la raison. Un tel doute est opposé à la raison elle-même; ses conséquences en morale et en religion sont ce qu'il y a de plus funeste à l'humain. (R.).

.


Dictionnaire Idées et méthodes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.