.
-

Diurnes

Le terme de Diurnes (du latin diurni, de jour) a été utilisé d'une part en systématique,
et d'autre part comme simple qualificatif, pour désigner des animaux ou des plantes
déployant une activité spéciale dans la journée.
Diurnes (zoologie). - Anciennement, c'était une famille d'Oiseaux, de l'ancien ordre des Oiseaux de proie (rapaces), ainsi nommée parce que ceux qu'on y rangeait chassent le jour, et se distinguaient par là de la seconde famille du même ordre à laquelle on avait donné, par opposition, le nom de famille des Nocturnes. Les oiseaux dits diurnes ont pour caractères : les yeux dirigés sur les côtés, la base du bec couverte d'une membrane appelée cire, dans laquelle sont percées les narines; trois doigts devant, un sans plume derrière, le plumage serré; sternum large, la fourchette très écartée; le vol puissant. Linné n'en avait fait que deux genres : les Vautours et les Faucons, que l'on considèrera plus tard comme des tribus, et que Cuvier a subdivisé de la manière suivante :
1°  les Vautours, quatre genres, les Vautours proprement dits, les Cathartes, les Percnoptères, les Griffons ou Gypaètes

2° les Faucons divisés en deux sections : la première, celle des Oiseaux de proie nobles, contenait les genres Faucons proprement dits, et Gerfauts. La deuxième section, celle des Oiseaux de proie ignobles, a été divisée en deux tribus :

 1° les Aigles,qui renfermait les sept genres Aigles proprement dits, Aigles pêcheurs (Pygargues), Balbuzards, Circarètes, Caracaras, Harpies, Aigles autours, et la petite tribu des Cymindis (Cuv.); 

les Autours, divisée en trois genres : les Autours proprement dits, les Eperviers et les Milans; ces derniers partagés en six sous-groupes les Elanus, les Milans proprement dits, les Bondrées, les Buses, les Busards, les Messagers ou Secrétaires.

Aujourd'hui, les Rapaces diurnes forment un ordre à part entière, celui des Falconiformes.
Diurnes (zoologie). - Première famille d'Insectes, de l'ordre des Lépidoptères, établie par Latreille dans le Règne animal de Cuvier; elle correspond exactement au grand genre Papilio, de Linné, et avait pour caractères : le bord extérieur des ailes inférieures dépourvu de soie rigide, ou de frein pour retenir les deux supérieures; les antennes, le plus souvent terminées en petite massue, sont quelquefois plus grêles et en pointe crochue à leur extrémité.

Cette famille a été divisée par Latreille en deux sections. La premières se subdivisait en deux sous-sections :

1°  les Papillons hexapodes, groupés dans six genres dont les principaux étaient : les Papillons proprement dits, les Parnassiens, les Piérides, les Coliades; 

les Papillons tétrapodes partagés en vingt genres, dont les principaux étaient : les Danaïdes, les Argynnes, les Vanesses, les Nymphales, les Satyres, les Polyommates. 

La deuxième section, infiniment moins nombreuse, ne renfermait que les genres Hespéries et Uranies.
Diurnes (zoologie et botanique). - Quelques naturalistes ont appelé Animaux diurnes ceux qui ne vivent pas au delà d'un jour, tels que les Ephémères.

On a aussi appliqué quelquefois cette épithète aux fleurs qui s'épanouissent et se ferment dans la même journée; telles sont celles du souci des champs, celles du mouron des champs, etc.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.