.
-

Inventaires > Les mots de la matière > Q
Q
Quadrature. - On dit que deux astres sont en quadrature lorsque leurs longitudes diffèrent de 90°, ou, ce qui revient au même, lorsque les rayons visuels menés de la Terre à chacun d'eux font un angle de 90° (quadrant). L'expression s'emploie surtout lorsque l'un des astres considérés est le Soleil. Ainsi la Lune est dite en quadrature lorsqu'elle est à son premier ou à son dernier quartier, c.-à-d. lorsque la moitié seulement de l'hémisphère tournée vers nous, se trouvant éclairée par le soleil, elle nous apparaît sous l'aspect d'un demi-grand cercle. L'intervalle de deux de ces quadratures successives forme un demi-mois lunaire ou demi-lunaison. Les anciens appelaient les quadratures dichotomies. C'est par la mesure de l'élongation de la Lune au moment de la dichotomie qu'Aristarque de Samos essaya de trouver la distance de la Terre à la Lune. Les marées de quadratures sont les moins fortes, parce qu'alors les actions de la Lune et du Soleil sont directement opposées : aussi les appelle-t-on également marées de mortes eaux. (L. S.).

Quantique. -

Quantité de mouvement. - La quantité de mouvement d'un point matériel est le produit de sa masse m par sa vitesse v. On la représente géométriquement par un vecteur de longueur mv, porté, à partir du point considéré, dans la direction de la vitesse. La notion de quantité de mouvement joue, en dynamique, un rôle fondamental basé sur les deux théorèmes suivants, qui s'appliquent à un système matériel soumis à des forces quelconques : 

1 ° La dérivée de la somme des quantités de mouvement projetées sur un axe fixe quelconque est égale à la somme des projections des forces. C'est le théorème des quantités de mouvement. 

2° Par rapport à un axe, fixe quelconque, la dérivée de la somme des moments des quantités de mouvement est égale à la somme des moments des forces. C'est le théorème des moments des quantités de mouvement. 

L'importance de ces deux théorèmes vient surtout de ce que, dans les applications, les forces intérieures, étant deux à deux égales et directement opposées, disparaissent du résultat, et, par conséquent, on est dispensé d'en tenir compte. Le théorème des forces vives, au contraire, si utile dans un grand nombre de questions, nécessite, la connaissance des travaux des forces intérieures. Les quantités de mouvement figurent également dans le théorème fondamental de la théorie des percussions. Enfin, si l'on assimile la quantité de mouvement à une force et si l'on cherche le travail développé par cette force dans le déplacement de son point d'application, on trouve que, du moment où les forces motrices admettent un po-tentiel, le travail de la quantité de mouvement est moindre pour le mouvement réellement effecté que si, par des liaisons nouvelles, on obligeait le point à décrire une trajectoire différente : c'est le principe de la moindre action, qui s'étend à un système de points matériels. (L. Lecornu).
Quantum. -

Quark. - Particule élémentaire constitutive des hadrons. Dans la théorie standard des particules, plusieurs grandeurs physiques caractérisent un quark : sa charge électrique et sa saveur et sa couleur. 

Le mot et sa légende. - En 1964, M. Gell-Mann et G. Zweig ont proposé que les hadrons, c’est-à-dire le proton, le neutron, le pion et toutes les autres particules participant aux interactions fortes, sont bâtis à partir d’entités élémentaires, appelées « quarks ». Le nom de quark vient d’une phrase du roman Finnegan’s Wake de James Joyce: «Three quarks, three more quarks, for Master Mark.» Les quarks sont l’aboutissement de travaux portant sur la classification des hadrons et de leurs interactions. Dans le Quark et le jaguar (1990), Gell-Mann nuance cette histoire.
Quarks et leptons sont (selon les conceptions actuelles) les briques les plus élémentaires de la matière

Quartz. - Nom donné à diverses variétés de silices plus ou moins pures.

Quartzite. - La quartzite est une roche métamorphique de silice grenue et mêlée parfois de parcelles de mica qui lui donnent une structure schisteuse. Les grains qui constituent cette roche sont si intimement soudés les uns aux autres, que, quand on brise la roche, la cassure traverse les grains eux-mêmes. La couleur est tantôt blanchâtre, tantôt verdâtre, tantôt noirâtre, etc. La quartzite s'emploie comme moellons ou se taille soit en pierres de construction, soit en pavés.

Quasars. - Sources de rayonnement quasi-ponctuelles affectées d'un important décalage spectral. On y voit le  noyau de galaxies très lointaines, sources d'un très puissant rayonnement électromagnétique.

Quaternaire. - Dernier étage du Cénozoïque. Il s'étend du Pliocène (fin du Néogène), il y a 1,81 millions d'années,  à nos jours. On le divise en Pléistocène, Holocène et Anthropocène.

Queue. - C'est l'une des composantes des comètes. Elle se présente d'une très longue traînée lumineuse formée de gaz et de poussières, et  orientée dans la dans la rirection opposée au Soleil.

.


Les mots de la matière
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2021. - Reproduction interdite.