.
-

Coude (anatomie). - La région du coude, considérée communément comme la partie postérieure de l'articulation du même nom, embrasse, pour l'anatomiste, la portion du membre supérieur comprise entre le bras et l'avant-bras et s'étend à 2 centimètres au-dessus et au-dessous du pli du coude. Aplatie d'avant en arrière, elle peut être étudiée simplement sous deux faces, l'une antérieure, l'autre postérieure : la première présente trois saillies musculaires, en forme de fer de lance (Gerdy); la deuxième, trois saillies osseuses, dues à des dispositions anatomiques que nous décrirons en pénétrant dans la région. La succession des plans se fait dans l'ordre suivant :
1° La peau, offrant dans la flexion de l'avant-bras sur le bras un pli (pli du coude), non en rapport avec l'interligne articulaire, puisqu'il est situé de 2 à 4 centimètres au-dessus;

2° Le tissu cellulaire sous-cutané, avec ses veines si importantes disposées généralement en forme d'M (basilique et céphalique médianes, radiale, cubitale), et ses nerfs (terminaisons des brachiaux cutanés, interne et externe);

3° Un plan aponévrotique, résistant, se prolongeant en arrière, en forme de manchon, présentant certains trous de passage, pour des veines communicantes et des nerfs, et renforcé en dedans par l'expansion aponévrotique du biceps

4° Une couche musculaire et vasculo-nerveuse à la fois, comprenant le biceps et le brachial antérieur (partie médiane du fer de lance de Gerdy), et les masses épicondylienne et épitrochléenne (parties latérales). L'artère humérale longe le bord interne du biceps, reposant sur le brachial antérieur et ayant directement en avant la basilique médiane (rapport important), à son côté interne le nerf médian. Cette couche renferme encore les artères radiale et cubitale venues de l'humérale au-dessous du pli du coude, et des branches des récurrentes cubitales et radiales;

5° Les articulations huméro-radio-cubitale et cubito-radiale, avec les saillies formées en arrière par l'olécrâne au milieu, l'épicondyle en dehors, l'épitrochlée en dedans et deux rainures intermédiaires, dont l'une, l'interne, loge le nerf cubital;

6° un second plan musculaire, comprenant le triceps brachial;

7° L'aponévrose, qui est la continuation en arrière de celle du troisième plan;

8° Le tissu cellulaire sous-cutané;

9° Enfin la peau.

L'articulation huméro-radio-cubitale est un ginglyme angulaire, susceptible de mouvements de flexion et d'extension. Jamais de mouvements latéraux, à cause de la résistance et de la tension des ligaments latéraux. Il est à remarquer que dans la flexion, par suite de l'inégalité de longueur du condyle et de la trochlée, l'avant-bras ne s'applique pas sur le bras, mais se place en dedans. L'articulation radio-cubitale permet les mouvements de pronation et de supination de l'avant-bras. (Cadilhac).
.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.