.
-

Cotylédon (botanique). - Chez les plantes Dicotylédones on donne le nom de cotylédons ou de feuilles cotylédonaires aux deux premières feuilles qui apparaissent au moment de la génération. Épais et charnus, ils constituent la masse principale de l'embryon et renferment la provision de fécule qui doit servir à l'alimentation de la jeune plante lorsque le périsperme manque (ex. : le Haricot, la Noix); lorsqu'il y a un périsperme, les cotylédons peuvent se réduire à une feuille mince, membraneuse. 

Si, pendant la germination, les cotylédons restent enfouis dans la terre, comme dans celle du Pois, ils sont dit hypogés; s'ils s'élèvent au-dessus du sol, ils sont épigés (Haricots); s'ils restent accolés (Marronnier d'Inde, Capucine), le corps cotylédonaire s'élève au-dessus du sol en conservant sa forme primitive. 

En général, les cotylédons sont peu divisés; la vigne, entre autres, fait exception et possède des cotylédons découpés. Les deux sont généralement égaux; ils sont très inégaux chez le Trapa natans, la Cannelle; ils manquent dans la Cuscute; les Cyclamen ne possèdent qu'un cotylédon, encore cette première feuille appartientelle plutôt à la gemmule (Germain de Saint-Pierre). 

Chez les Conifères et les Cycadales, les cotylédons sont au nombre de deux ou plus nombreux et alors disposés en verticille. Chez les Monocotylédones il n'y a qu'un cotylédon, c'est ordinairement la première feuille qui fait son apparition. Dans les Graminées, ce ne serait pas, d'après Germain de Saint-Pierre, la première feuille, mais l'organe embryonaire désigné sur le nom d'hypoblaste, qui constituerait le cotylédon. ( Dr L. Hn).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.