.
-

Végétaux > Dicotylédones
Les Chênes
Le genre Quercus
Les Chênes sont un genre de Dicotylédones apétales, de la famille des Amentales ou fagales. Le fruit du Chêne ou gland est un akène dont la graine contient une abondante réserve de fécule.

On connaît environ trois cents espèces de Chênes, habitant les régions tempérées de l'hémisphère boréal. Parmi les espèces indigènes à feuilles caduque la plus commune est le Rouvre (Quercus robur), qu'on décompose aujourd'hui en deux espèces : le Chêne pédonculé (Quercus pedunculata), et le Chêne à fleurs sessiles (quercus sessiliflora). Il faut y joindre le Chêne pubescent (quercus pubescens), qui en diffère par ses feuilles, cotonneux dans leur jeunesse. Le  Chêne chevelu (Quercus cerris) habite l'est de la France : les écailles de sa cupule ont leur extrémité libre recourbée en dehors. Le Tauzin (Quercus tozza) se rencontre dans les lieux arides du Sud-Ouest.
-

Chênes.
Chênes en Oregon (Etats-Unis). Photo : George Gentry.

Les espèces à feuilles persistantes ou Chênes verts ont des feuilles plus épaisses et à lobes souvent épineux; sont des arbres plus petits, de station plus méridionale (bassin méditerranéen); on peut citer : l'Yeuse (Quercus ilex), qui est le plus commun; le Chêne-liège (Quercus suber) et le Chêne au kermès (quercus coccifera.), sur lequel vit le kermès du chêne ou fausse cochenille. Parmi les espèces exotiques sont : le Chêne blanc de l'Amérique du Nord, à feuilles très duveteuses dans le jeune âge; le Chêne de la Caroline (Quercus virens), qui se rattache aux Chênes verts; le Chêne à la noix de galle (Quercus infectoria), du Levant, sur les feuilles duquel la piqûre d'un cynips provoque la formation de grosses excroissances riches en tanin; le Vélani (Quercus aegilops), de Grèce et d'Anatolie (Turquie d'Asie), dont les cupules, très riches en tanin, sont employées sous le nom de gallons du Levant; le Chêne tinctorial (Quercus tincloria), de l'Amérique du Nord, dont l'écorce, dite quercitron, fournit une matière colorante jaune.

Le Chêne occupe le premier rang parmi les espèces forestières d'Europe par sa longévité, ses grandes dimensions, les qualités de son bois. On en fait des semis, soit en place, soit en pépinière : dans ce dernier cas, on plante les jeunes sujets à leur place définitive, en automne si le sol est sec, ou au printemps s'il est humide. L'essence est exploitée en futaie, avec une révolution de cent vingt à cent quatre-vingts ans, et quelquefois en taillis; elle affectionne tous les sols profonds et bien divisés, sauf les sables très secs et les fonds marécageux. Le chêne peut atteindre une hauteur de 20 à 35 mètres et un diamètre de 7 mètres.
-

Chêne.
Chêne. a, rameau fleuri; b, fleur mâle; c, fleur femelle.

Le bois de Chêne est employé pour la construction des coques de bateaux, la charpente et la menuiserie : avec I'âge, il prend une grande dureté et une teinte foncée; c'est aussi un des meilleurs bois de chauffage, et son charbon est un des plus denses. L'écorce, très astringente et riche en tanin, est employée, sous le nom de tan, pour le tannage des peaux : on la détache en mai, on la fait sécher au soleil et on la conserve ensuite dans un lieu couvert. 

L'écorce du Chêne-liège est employée pour la fabrication (les bouchons, etc.). Les glands sont utilisés pour l'alimentation des cochons; ceux de certains Chênes verts, de goût plus doux (glands doux), sont consommés en Algérie, en Espagne, etc., comme des châtaignes; torréfiés, ils fournissent un succédané du café.

Histoire. Croyances.
Le Chêne ne se trouve en Grèce que dans certaines régions montagneuses, surtout vers le nord : en Thessalie, en Epire, en Thrace; mais ce sont justement les régions où avaient séjourné d'abord les tribus grecques : de là vient que le Chêne joue un certain rôle dans la mythologie hellénique

C'était l'arbre sacré de Zeus, et l'on contait que les premiers humains s'étaient nourris de glands. On donnait une couronne de chêne aux vainqueurs des jeux Néméens.

Les Chênes qui entouraient le sanctuaire de Zeus à Dodone, en Epire, jouaient un rôle important dans la divination. Les prêtres rendaient des oracles en interprétant le bruit du vent dans le feuillage sacré. 

L'imagination populaire croyait apercevoir des nymphes, dryades ou hamadryades, sous l'écorce des Chênes, arbres par excellence. 

A Rome, le Chêne était consacré à Jupiter, et fournissait les rameaux dont on tressait les couronnes civiques. 

Enfin, l'on sait la place que tenaient les Chênes dans la religion des Celtes, dans les cérémonies des druides. Aussi cet arbre est-il resté presque un arbre sacré dans la France du Moyen âge (Aguilaneuf). (NLI).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.