.
-

Les champignons
Mycobiontes
Les Champignons forment un groupe très nombreux de plantes cryptogames. Ils ont des formes et une taille très variables, les uns microscopiques, les autres pesant plusieurs kilos. Mais ils se ressemblent tous en ce qu'ils n'ont ni feuilles, ni tiges, ni racines; ils n'ont pas non plus de chlorophylle. Ce sont des végétaux parasites, qui se développent sur les animaux ou sur les végétaux vivants, de même que sur les matières organiques en voie de décomposition. Les Champignons se reproduisent par des corpuscules très petits, qu'on appelle spores; ces spores prennent naissance à la surface du Champignon, ordinairement sous la partie renflée appelée communément chapeau. Quand elles sont arrivées à maturité elles tombent, sont entraînées par le vent, puis germent sous l'influence de la chaleur, de l'air et de l'eau. La plupart des espèces demandent beaucoup d'humidité; il n'y a pas de végétaux dont l'évolution et la multiplication soient aussi rapides. Quand des spores sont tombées sur un terrain favorable, elles donnent d'abord naissance à un duvet blanc, formé de filaments très longs, et excessivement minces; l'ensemble de ces filaments porte le nom de mycélium, ou blanc de champignon; bientôt on voit pousser de place en place de petits corpuscules blancs, renflés en massue, qui grossissent rapidement pour former les Champignons.
-
Champignon : bolet de Satan.
Bolet de Satan (Boletus satanas). © Elsa Soucasse, 2008.

Le rôle des Champignons dans la nature est immense; ils font partie des principaux agents de destruction des matières organiques. Beaucoup d'espèces sont des parasites redoutables pour les plantes cultivées ou utiles. La rouille du blé, la carie du seigle, la maladie de la Pomme de terre, l'oïdium de la Vigne, etc., sont provoqués par des Champignons parasites; la muscarine des vers à soie, le muguet des enfants sont aussi l'oeuvre des Champignons. Les moisissures vertes qui se développent sur les oranges, les confitures, les pruneaux, la levure de bière, qui vit dans le jus sucré des raisins, des pommes, et transforme le sucre en alcool et en acide carbonique, sont des Champignons.
-

Champignon : laccaire améthyste.
Laccaire (ou Clitocybe) améthyste (Laccaria amethystina).© Elsa Soucasse, 2008.

Parmi les Champignons de grande taille, quelques-uns sont comestibles (agarics, bolets, truffes, morilles). L'emploi des Champignons dans l'alimentation humaine remonte à la plus haute antiquité. La plupart des Champignons comestibles sont cueillis dans les lieux où ils croissent naturellement, le plus souvent dans les bois ou les prairies; un seul, le Champignon de couche, est soumis à une culture régulière. Mais, à côté des Champignons comestibles, un plus grand nombre est susceptible de causer des empoisonnements qui peuvent avoir une issue fatale. Les espèces comestibles sont souvent peu différentes des espèces très vénéneuses. Comme il n'existe aucun caractère permettant de distinguer très sûrement les bons des mauvais, on ne doit consommer les Champignons des bois qu'avec la plus grande réserve, en laissant de côté toutes les espèces suspectes. On devra surtout se garder d'ajouter foi aux indications tirées de la coloration que peut prendre, au contact des mauvais Champignons, une cuillère d'argent, une bague d'or, un morceau de moelle de jonc ou un oignon. Tout cela ne relève que de la superstition. 
-

Champignon : polypore bossu.
Polypore bossu (Trametes gibbosa). © Elsa Soucasse, 2008.

La classification des Champignons est excessivement complexe dans ses détails. On peut cependant reconnaître un nombre limité de grands groupes (classes et sous-classes), répartis comme suit dans deux phylums :
-

Myxomycètes
Quatre familles : 
Endomyxées, Cératiées, Acrasiées, Plasmodiophorées.

Proches par certaines de leurs caractéristiques des animaux. Ex. : gale de la pomme de terre, agent de la hernie du chou. Phylum plutôt hétérogène. 

Eumycètes
Trois classes, sept sous-classes, et une catégorie particulière :
Phycomycètes Chytridiomycètes, Oomycètes, Zygomycètes (Mucorales, etc.), Hyphochytridiomycètes, Trichomycètes.
Ascomycètes
Discomycètes Phacidiacées, Hélotiacées, Pézizales, Calicales, Leotiales, etc.
Pyrénomycètes Sphaeriales, Pleosporales, Dothoriales, Clavicipitales, etc.
Périsporiacées Eurotiales, Elaphomycétales, Tubérales, Erysiphales, Ophiostomacées.
Protoascomycétidées Endomycétales, Taphrinales.
Basidiomycètes
Holobasidiomycétidées  Hyménomycètes (agarics, amanites, bolets, etc.),
Gastéromycètes (vesses de loup,etc.).
Phragmobasidiomycétidées Rouilles, Charbons.
Particuliers
Lichens (champignons en symbiose avec des algues)-: Ascolichens, Basidiolichens.

Deutéromycètes (en général proches des Ascomycètes).

-
Champignon : trompette de la mort.
Trompettes de la mort (Craterelus cornucopioides). © Elsa Soucasse, 2008.


Champignons, Fernand Nathan, 2010. - Pratique. Pour les amoureux de la nature, un guide à glisser dans la poche lors des promenades et randonnées. Clair. Pour identifier les principaux champignons comestibles ou vénéneux. 

Gérard Houdou, Guide des champignons : Les 200 espèces les plus faciles à observer, Flammarion, 2009.

Markus Fluck, Quel est donc ce champignon? Nathan, 2008. - Un guide de terrain pour identifier et connaître 300 espèces de champignons parmi les plus courantes. Des pictogrammes permettent de savoir d'un seul coup d'oeil si le champignon est comestible ou non, toxique ou mortel, son environnement, la couleur de sa sporée.
-
Collectif, Mini Larousse des Champignons, Larousse, 2007.-8
Classés de A à Z par ordre des noms scientifiques latins, 200 fiches illustrées de photos pleines pages donnent, pour chaque champignon, les
informations suivantes : Où le trouve-t'on ? (= dans quel biotope naturel) ; - Comment le reconnaît-on? (description précise des chapeau, lames, pied, chair); Avec quelle espèce peut-on le confondre? 

J. Keller, Les champignons, Le Livre de Poche, 2004.

Charles Zettel, Le petit livre des champignons, First, édition 2004.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2005. - Reproduction interdite.