.
-

Cataracte

Cataracte (du grec kata, en bas, et rassô, briser), nom donné à la chute d'un fleuve, lorsque, une dépression subite de son lit amenant une grande différence de niveau, les eaux tombent avec fracas d'une hauteur considérable et sur une grande largeur. Il est synonyme de catadoupe, mot emprunté également aux Anciens, et du mot chute, et doit être réservé aux fleuves dans lesquels ce phénomène se produit avec une grande puissance. La plus belle cataracte est le Niagara, en Amérique du Nord. 

On appelle sauts les chutes moins considérables que les cataractes par la hauteur et le volume des eaux, mais qui ont avec elles ce caractère commun, qu'elles offrent un affaissement subit du sol et un changement brusque de niveau, sans être pressées latéralement par des contre-forts perpendiculaires au courant du fleuve. Tel est le saut du Doubs

Les rapides sont formés par des contre-forts latéraux que le fleuve a brisés dans sa course impétueuse, mais qui semblent se rejoindre encore à travers le lit du fleuve, où ils ont laissé, comme marque de leur existence antérieure, des rochers plus ou moins élevés qui brisent le fleuve et le divisent en une foule de bras écumeux et tourbillonnants, parmi lesquels un seul, voisin de l'une des deux rives, offre quelquefois un passage à la navigation. Tels sont les rapides du Nil, à Assouan.

Quelquefois les deux phénomènes des sauts et des rapides se trouvent réunis, c'est-à-dire que le lit du fleuve s'affaisse en même temps qu'il est embarrassé d'îles et de rochers provenant de contre-forts latéraux, en sorte qu'il forme comme plusieurs gradins superposés les uns aux autres. C'est là ce qui constitue les cascades.

On appelle encore cascades les sources des torrents qui se précipitent du haut des montagnes dans les vallées creusées en cirques ou en entonnoirs; la hauteur de la chute est, en général, plus considérable que dans aucune cataracte connue; mais la masse d'eau est toujours beaucoup moindre: ce n'est souvent qu'un assez mince filet qui se dissipe en pluie fine au bas de la vallée, en raison même de la grande hauteur d'où elle se précipite. Telle est la cascade de Gavarnie (Hautes-Pyrénées, 400 m), la plus belle de l'Europe. (C. P.).

.


Dictionnaire cosmographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.