.
-

Branchies (zoologie), du grec branchia = branchies. - Les branchies sont des organes de respiration aquatique caractérisés par ce fait, qu'ils sont en général saillants à la surface du corps et baignés dans l'eau aérée, sans que celle-ci, comme l'air dans les poumons, soit obligée de pénétrer dans une cavité intérieure où le sang et l'élément respirable vont pour ainsi dire au-devant l'un de l'autre. La forme des branchies varie extrêmement: Chez les Poissons, ce sont des lames arquées exactement disposées comme des peignes, et dont chaque dent contient une portion du réseau capillaire respiratoire. Ces lames sont situées de chaque côté du cou, et leurs interstices communiquent avec la cavité buccale. Le poisson attire l'eau dans sa bouche en l'ouvrant largement, puis en la refermant il chasse ce liquide vers la partie postérieure de cette cavité. A droite et à gauche, cette eau rencontre les fentes qui séparent les ares branchiaux et glisse entre eux pour aller s'échapper par les ouvertures extérieures de l'appareil branchial. Cet appareil est en effet recouvert par une lame plus au moins mobile, nommée l'opercule, et communique avec le dehors de chaque côté du cou par une fente unique ou multiple, que l'on nomme l'ouïe ou les ouïes. Quant au sang, il est amené aux branchies par l'artère née du ventricule unique du coeur. Un très grand nombre d'animaux invertébrés respirent par des branchies : ainsi parmi les Arthropodes; les crustacés, les cirrhopodes, la plupart des Annélides; presque tous les Mollusques ont la respiration branchiale. Du reste, ces organes présentent de très grandes différences dans ces animaux
.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.