.
-

Bouche

Bouche (anatomie), bucca, des Latins; stoma, des Grecs.- On appelle ainsi une cavité située à l'entrée des voies digestives, entre les deux mâchoires, limitée en haut par la voûte palatine, en bas par une grande partie de la langue, en arrière par le voile du palais, en avant par les lèvres et par les arcades-alvéolaires et dentaires. Ses parois latérales sont formées par ces mêmes arcades et par les deux joues : une ouverture postérieure la fait communiquer avec le pharynx; en raison de son étroitesse, elle a reçu le nom d'isthme du gosier; enfin, l'ouverture antérieure est ce qui doit véritablement porter le nom de bouche (du grec buô, je bouche). La capacité de la bouche varie à l'infini, depuis l'état d'occlusion complète où les mâchoires étant rapprochées ne laissent aucun vide entre elles, jusqu'à l'état d'écartement extrême ou cette cavité représente une pyramide dont la base est l'ouverture buccale. C'est dans la bouche que s'opère la fonction qui constitue le sens du goût, ainsi que la mastication, l'insalivation des aliments, première phase du travail chimique de la digestion et le commencement de la déglutition. C'est là aussi que l'articulation des sons a lieu.
Bouche (zoologie) - Cette cavité varie beaucoup de formes chez les différents animaux, et les principales différences qu'on y remarque tiennent. en général au genre de vie; ainsi, les animaux Carnivores ont une bouche plus large, plus grande que les Herbivores. Chez les Vertébrés, elle est toujours formée de deux mâchoires se mouvant verticalement l'une vers l'autre ; presque tous les Mammifères ont des dents; les Oiseaux ont un bec qui offre de nombreuses modifications; parmi les Reptiles et les Poissons, les uns ont des dents, les autres en sont dépourvus. 

Chez les Mollusques, la diversité des aliments a dû déterminer de nombreuses modifications dans la bouche ; ainsi, les Céphalopodes ont un bec formé de deux mâchoires de corne semblables au bec d'un Perroquet; plusieurs Gastéropodes ont dans la bouche une masse musculaire et une langue garnie de petits crochets; d'autres ont une bouche en forme de trompe plus ou moins allongée.

La plupart des insectes ont la bouche composée de six pièces ; quatre sont placées par paires, deux de chaque côté, et se meuvent latéralement; la paire supérieure s'appelle les mandibules, la paire inférieure retient le nom de mâchoires; des deux autres pièces, l'une qu'on appelle labre, est située audessus de la paire des pièces supérieures en mandibules, et l'autre au-dessous de la paire inférieure; elle porte le nom de lèvre, elle est elle-même formée de deux parties, l'une, plus solide et inférieure, est le menton, la supérieure, qui porte souvent deux palpes, est la languette. Parmi les Insectes suceurs, les uns ont de petites lames en forme de soies ou de lancettes, reçues dans une gaine tenant lieu de lèvres ; tels sont les punaises, les puces, etc. 

D'autres fois, on ne trouve que deux palpes supportées par la lèvre, les mâchoires ont acquis une longueur extraordinaire, et forment une espèce de trompe, se roulant en spirale, et qu'on nomme langue. Les Crustacés ont plusieurs mâchoires transversales qui ont quelque analogie avec celles des Insectes. Dans les Arachnides, la bouche est armée de mâchoires. Chez les Annélides, la bouche est souvent armée d'une trompe protractile et de mâchoires ayant la forme de crochets cornés. Les vers intestinaux ont des suçoirs ou ventouses souvent armées de pointes dures. Enfin, les autres invertébrés ont rarement la bouche munie de pièces dures (Oursins), mais souvent entourée de tentacules (polypes, holothuries). (Ad. F.).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.