.
-

Bec

Bec (zoologie). - Organe particulier aux Oiseaux et qui diffère essentiellement de la bouche des Mammifères dont il est l'analogue : à l'extérieur il n'y a plus de lèvres ni de joues charnues; à l'intérieur plus de dents; les deux mâchoires, plus ou moins prolongées en pointe, sont recouvertes chacune d'une lame cornée qui prend le nom de bec. On y distingue une mandibule supérieure à la base de laquelle se voient les deux narines, et une mandibule inférieure ordinairement plus courte et plus faible que la première. Elles se modifient dans leurs formes et leurs dimensions pour constituer un organe de préhension approprié aux aliments, ou une arme pour se défendre ou attaquer. 

L'extrémité de la mandibule supérieure est quelquefois crochue et coupante (aigle balbuzard), elle est droite et perforante (cigogne, héron), d'autres fois elle est recourbée et disposée de manière à faire l'office d'une patte pour grimper et s'accrocher aux arbres (Perroquets). Dans tous les cas sa conformation est partout en rapport avec le régime alimentaire de l'animal, et fournit les meilleurs moyens pour juger de son genre de vie et de ses habitudes.
-

Becs d'oiseaux.
Différentes formes du bec des Oiseaux (a, b, c, d, k, d'après Naumann; g, i, o, m, d'après le Règne animal; l, d'après Brehm). - a, Phoenicopterus antiquarum; b, Platalea leucorodia;
c, Emberiza citrinella; d, Turdus cyanus; e, Falco candicans; f, Mergus merganser; g, Pelecanus perspicillatus; h, Recurviroslra avocetta; i, Rhynchops nigra; k, Columba livia; l, Balaeniceps rex;
m, Anastomus coromaedelianus; n, Pteroglossus discolor; o, Mycteria senegalensis;
p, Falcinellus igneus; q, Cypselus apus.
Bec (zoologie). - Ce mot désigne aussi, chez les tortues, la bouche qui est conformée en un bec court comparable, quant à la structure, à celui des oiseaux. On donne encore le nom de bec aux mandibules cornées des sèches et des poulpes, et en général à celles des mollusques--céphalopodes qui ressemblent beaucoup à un bec de perroquet. 

Certains insectes- coléoptères (le charançon) se font remarquer par une tête prolongée en forme de bec. Les hémiptères, tels que les punaises des bois, les cigales, les pucerons, etc., ont la bouche armée d'un bec tubulaire et cylindrique, compliqué, dirigé en bas et en arrière. Dans ceux qui vivent aux dépens des animaux, le bec est très robuste, il est grêle chez ceux qui se nourrissent du suc des plantes.

Bec (botanique). - On nomme ainsi certains prolongements plus ou moins consistants et aigus des organes des plantes et dont la forme se rapproche de celle du bec des oiseaux; ainsi Jacquin a donné le nom de bec à la pointe qui termine les cornes intérieures de la couronne staminale des Stapélies. Ce sont surtout les feuilles et les fruits qu'on trouve le plus souvent terminés en bec, ainsi dans le genre Carex. La forme du fruit a même valu au géranium le nom de bec-de-grue, au pelargonium celui de bec-de-cigogne, enfin à l'erodiurn le nom de bec-de-héron. On a nommé aussi bec-de-pigeon une espèce de géranium (G. colombinum).
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.