.
-

Cartothèque > Atlas classique
Cartes physiques de l'Afrique

Vidal-Lablache
ca. 1910
L'Afrique (près de 30 millions de km²; environ 8000 km du cap Bon au cap des Anguilles, 7500 du cap Vert au cap Guardafui) s'étend pour près des trois quarts de sa superficie entre les tropiques. Par sa côte orientale, jusqu'aux Comores, elle est en rapport avec l'Arabie et l'Inde, dont la rapprochent les moussons; au nord, elle touche presque à l'Europe. Par les îles du cap Vert, elle tend vers l'Amérique du Sud, dont le point le plus oriental n'en est guère éloigne que de 2500 km. Sauf au sud, elle n'est donc pas isolée. C'est sa structure qui la rend peu pénétrable. La côte, étroitement bordée de montagnes (sahel dans les pays de langue arabe), a été longtemps le siège unique des relations avec le dehors. Dans son ensemble, l'Afrique est un pays de plateaux, généralement plus haut dans sa partie orientale. L'écoulement des eaux est difficile: quand elles ne restent pas accumulées dans les cavités lacustres, elles ne parviennent à le mer qu'au prix d'immenses courbes, et après avoir franchi en cataractes plusieurs éperons de roches primitives.

Carte physique de l'Afrique.
Carte physique de l'Afrique.

Les grandes divisions naturelles de l'Afrique sont, conformément à sa position géographique, déterminées par le climat. En partant de l'équateur, on voit, au nord comme au sud, se succéder les forêts et les savanes (pluies tropicales), les steppes et les déserts (zone des alizés); enfin au delà du 30e de latitude, les cultures tempérées dans les contrées où les vents d'ouest viennent en hiver apporter des pluies. (V.-L.).

Régions naturelles.
Régions naturelles.

Cliquez sur les cartes pour les agrandir.



[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.