.
-

Cartothèque > Atlas classique
Asie occidentale

Vidal-Lablache
ca. 1910
L'Asie occidentale se rattache à l'Afrique par l'Arabie, à l'Europe par l'Asie Mineure. 

La mer Rouge n'est qu'un étroit sillon creusé entre deux pays dont le sol, la faune et la flore présentent les plus grandes analogies. Elle n'interrompt pas la bande de déserts de l'ancien Monde qui se prolonge en Perse, dans le Turkestan et la région de l'Indus.

L'Asie Mineure est une contrée de transition. Les hauts plateaux de l'intérieur avec leurs déserts et leurs lacs saumâtres présentent les principaux caractères physiques de l'Asie du centre. La côte ouest, découpée en golfes et en caps, semble se rapprocher de la Grèce. La mer Égée est une petite Méditerranée dans la grande. La Grèce continentale pense plus que jamais à la Grèce du dehors (h ektos Ellas). Son rêve est de faire de l'Archipel un lac grec.
-

Proche Orient.
Proche-Orient.
Moyen-Orient.
Moyen-Orient.

Cliquez sur les cartes pour les agrandir.

L'Angleterre, qui par Chypre occupée en 1878 menace le golfe d'Alexandrette, semble renoncer au chemin de fer qui devait relier les échelles méditerranéennes à l'Inde. En Syrie, de récentes entreprises françaises accroissent notre influence politique (travaux de Beyrouth, chemins de fer de Beyrouth à Damas, de Jaffa à Jérusalem).

La Turquie, grâce à des capitaux internationaux, termine en 1893 la ligne d'Angora [= Ankara].

Les deux grandes puissances coloniales de l'Asie, l'Angleterre et la Russie, se rencontrent et parfois se heurtent sur les plateaux du Pamir et sur celui de l'Iran. Un traité, signé le 11 mars 1895 par la Russie et l'Angleterre, a réglé la frontière du Pamir. L'Angleterre étend sa suzeraineté sur le Béloutchistan, devenu fief anglais. La «-British India Steam Navigation Company-» attire vers Bombay une grande partie du commerce du golfe Persique et permet aux marchandises et à l'influence anglaise de pénétrer dans la Perse méridionale.

Les Russes ont augmenté la sécurité de la Transcaucasie par les acquisitions de 1878 (Kars et Batoum). Dans le Turkestan, la soumission des Turkmènes (1877), la prise de Merv et la cession de Serakhs (1884) les ont rendus voisins immédiats de la Perse et de l'Afghanistan. La colonisation russe, très tenace, a augmenté la production du Boukhara et du Ferghana (coton); elle est surtout aidée par le chemin de fer transcaspien qui, après avoir uni depuis 1888 Krasnovodsk à Samarcande (1433 km) atteint en 1902 Tachkent et Andidjan. Un embranchement a été construit de Merv à Kouchk au delà de la frontière afghane, Tachkent a été réuni à Saint-Pétersbourg par la ligne d'Orenbourg (1904).

Entre l'Angleterre et la Russie, les points de contact sont devenus plus nombreux, mais les occasions de conflit ont été écartées par la convention du 31 août 1907 : reconnaissance des droits souverains de la Chine sur le Tibet, renonciation de toute visée russe sur l'Afghanistan; partage d'influences en Perse (zone d'influence russe dans le Nord, zone neutre dans le Centre, zone d'influence anglaise dans le Sud). (L. R.).



[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.