.
-

Cartothèque > Atlas classique
Asie politique

Vidal-Lablache
ca. 1910
Sur les 1550 millions d'hommes qui composent la population du globe, plus de la moitié (815 millions) vivent en Asie. Ils sont répartis en un petit nombre de grands États. Au regard de la politique, l'Asie est aussi compacte qu'au regard de la géographie physique. Elle est, avec l'Amérique, le continent où se trouvent les États les plus vastes et les plus peuplés. Quelques-uns de ces États, la Chine entre autres et le Japon, sont les plus anciens de tous ceux que nous connaissons et leur développement a précédé de beaucoup les débuts de la culture occidentale.

Aujourd'hui, grâce à deux guerres heureuses, l'une contre la Chine (1895), l'autre contre la Russie (1905), le Japon a acquis la prépondérance politique dans l'Extrême-Orient.

Les Russes s'efforcent d'accroître la population et les ressources de la Sibérie, entièrement traversée aujourd'hui par le chemin de fer; et c'est aussi par la construction de voies ferrées et la colonisation qu'ils affermissent leur influence dans l'Asie centrale.

Carte politique de l'Asie.
Carte politique de l'Asie.

Les Anglais, après avoir soumis à leur contrôle les États indigènes de l'Inde; ont
étendu leur domination sur le Béloutchistan et leur influence sur I'Afghanistan. A l'Est, leurs conquêtes successives en Birmanie les ont rendus voisins du Siam qui se trouve ainsi interposé entre les possessions françaises et les possessions anglaises (lndes et États fédérés Malais).

La Perse s'est constituée aux dépens de l'ancien empire arabe. C'est le plus puissant des États de l'Iran et le seul qui soit indépendant. Mais la Perse est voisine des Russes qui ont empiété sur sa frontière (traité de Tourkmantchaï, 1828) et dominent dans le Nord; elle est voisine aussi des Anglais, qui, par l'Est et par le golfe Persique, cherchent à ouvrir au commerce britannique le Sud de la Perse.

Structure de l'Asie.
Structure.
Explorations de l'Asie.
Explorations.
Cliquez sur les cartes pour les agrandir.

L'Arménie, quoique formant une nationalité distincte grâce à l'unité de langue et de religion, est politiquement morcelée entre trois États : la Perse, la Turquie et la Russie : celle-ci est la plus favorisée, car elle possède le couvent d'Etchmiadzin, centre religieux de l'Arménie.

L'Empire turc est un État mixte qui s'étend à la fois en Europe et en Asie. Il comprend l'Asie Mineure dont, en 1878, furent détachés Kars et Batoum cédés à la Russie, la Mésopotamie, la Syrie et une partie de l'Arabie.

Mascate forme un sultanat indépendant.

L'Égypte possède encore la péninsule du Sinaï, mais elle a rétrocédé à la Turquie, sa suzeraine, les points qu'elle occupait dans l'Hedjaz. (L. R.).



[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.