.
-

Cartothèque > Atlas classique
Inde anglaise
Afrique australe, Océan indien

Vidal-Lablache
ca. 1910
L'autorité du vice-roi qui siège à Calcutta s'étend directement ou indirectement sur un Empire dont la population (non compris Ceylan, colonie de la Couronne) équivaut aux trois quarts de celle de l'Europe entière : multitude asiatique au milieu de laquelle on compte 200 000 Anglais, dont 72 000 hommes de troupe.

L'Inde est le centre de cet Empire qui entame l'Indo-Chine, qui occupe les avenues orientales de l'Iran (1896, Agence du Béloutchistan) et qui donne à l'Angleterre une base d'opérations dans l'Océan Indien. Elle est à elle seule un monde; du cap Comorin à l'Himalaya, il y a aussi loin que d'Espagne en Islande; de Bombay à Calcutta autant que de Londres à Naples. Le Pendjab, vestibule d'invasion et de commerce, la vallée intérieure du Gange, foyer de la civilisation indigène, et le Bengale composent la plaine indo-gangétique; vaste unité sur laquelle s'exerce directement la domination anglaise. De Pechaver à Calcutta, un chemin de fer, qui est comme la voie Appienne de l'Inde, en relie les extrémités. Seules, quelques principautés vassales, que le désert a protégées contre les invasions musulmanes, représentent ce qui reste d'existence politique à l'antique aristocratie guerrière de l'Inde (Rajpoutes).

Empire des Indes.
Empire des Indes.

Le soulèvement compact et massif qui constitue l'Inde centrale et le Décan offre une physionomie plus morcelée. Outre quelques débris de la domination militaire fondée au XVIIe siècle par les Mahrattes, on y remarque un véritable royaume (Haïderabad), issu, comme son voisin de Mysore, de démembrement de l'Empire mogol. La domination anglaise elle-même y conserve encore ses anciens cadres de Présidences (Madras et Bombay), sous l'autorité générale du vice-roi des Indes.

Mieux que d'autres foyers d'antiques civilisations, l'Inde continue à montrer la puissance nourricière qui y favorisa la formation précoce d'une grande société. Sa fécondité repose sur l'entretien et le développement des travaux d'irrigation. Ce sont toujours les produits agricoles qui composent la majeure partie de son exportation; produits qui se répartissent suivant les diversités de la géologie et du climat : blé, dans les régions sèches qui continuent l'Asie occidentale; riz, dans les régions humides de l'Asie des moussons; coton, sur les couches épaisses et noires formées des débris de roches éruptives. La construction d'un réseau ferré de 50 000 kilomètres, première expérience en grand faite en Asie, a permis le développement d'une industrie indigène à Calcutta (jute) et surtout à Bombay (coton).

Inde économique.
Inde économique.
Océan Indien.
Océan Indien.
Afrique australe.
Afrique australe.
Cliquez sur les cartes pour les agrandir.

Si le canal de Suez est la grande voie commerciale de l'Inde, la principale voie militaire restera toujours pour les Anglais celle du Cap. Il est important de noter la position plus forte que des annexions répétées et l'exploitation des richesses minières leur ont donnée récemment dans l'Afrique australe. (V.-L.).



[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.