.
-

Cartothèque > Atlas classique
Belgique et Pays-Bas (II)

Vidal-Lablache
ca. 1910
Le royaume de Belgique, sur une superficie à peu près égale à celle d'une de nos anciennes provinces (29 500 km²), nourrit une population de près de 7 millions d'habitants. Aux produits d'un sol supérieurement cultive, se joignent ceux de l'industrie textile des Flandres, et surtout de la puissante industrie métallurgique qu'alimente la houille du Hainaut et de la vallée de la Meuse. Un réseau très serré de voies de fer, un système de rivières navigables et de canaux, y desservent une circulation sans égale sur le continent. Depuis le rachat à la Hollande des droits de navigation sur l'Escaut (1864). Anvers est devenu un vaste entrepôt, non seulement pour la Belgique, mais pour les pays rhénans, la Suisse et le nord de la France.

Carte politique de la Belgique et des Pays-Bas.
Carte politique de la Belgique et des Pays-Bas.

--
Le royaume des Pays-Bas, quoiqu'un peu plus grand (33 000 kilomètres carrés), est moins peuplé. La pêche maritime et l'élevage, puis le commerce et les vastes colonies d'exploitation ont amassé de longue date d'énormes capitaux dans les deux provinces de Hollande et dans celle d'Utrecht, noyau du royaume. Là se concentrent les grandes villes et les principales industries qui n'ont pu, faute de houille, se développer beaucoup dans l'intérieur.

Noms hollandais ou flamands : beck, ruisseau; brouck, marais; dam, digue; kerk, église; polders, pâturages conquis sur la mer; wadden, bas-fonds vaseux; water, eau; zee, mer; zuid, sud. - Og, île (frison). - Fagnes, marais (wallon). - Venn, marais (allemand). (V.-L.).

Colonies de la Belgique et des Pays-Bas.
Colonies.
Position en Europe de la Belgique et des Pays-Bas.
Carton d'ensemble.
Langues de la Belgique.
Langues.
Cliquez sur les cartes pour les agrandir.


[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.