.
-

Cartothèque > Atlas classique
Allemagne politique

Vidal-Lablache
ca. 1910
L'Empire allemand (Deutsches Reich, 540 800 km²) est or État confédéré comprenant 4 royaumes, 11 grands-duchés ou duchés, 7 principautés, 3 villes libres; plus un domaine commun d'Empire (Reichsland), l'Alsace-Lorraine

Il occupe une position centrale, entre la Russie et l'Autriche-Hongrie qui le dépassent en étendue, et la France dont la superficie est un peu moindre. Dans le chiffre de sa population (plus de 65 millions d'habitants) le royaume de Prusse figure pour 61 pour 100; celui de Bavière, qui vient après lui, pour 10 pour 100.

Carte politique de l'Allemagne.
Carte politique de l'Allemagne.

C'est donc en Prusse, c'est-à-dire dans la plaine du Nord et parmi les populations en majorité protestantes qu'est le centre de gravité de l'Empire. De la Moselle au Niémen ce royaume embrasse un territoire à peu près compact, qui comprend deux des principaux foyers industriels (Province rhénane et Silésie), et qui est contigu aux deux grands centres du commerce maritime, Hambourg et Brême. Il possède presque toutes les côtes et, à l'exception des embouchures du Rhin, le cours moyen et inférieur des principaux fleuves. L'annexion de Francfort-sur-le-Main lui donne pied dans l'Allemagne du Sud. L'organisme énergique de l'État prussien maîtrise, sans parvenir à les assimiler, une importante minorité polonaise dans l'est (plus de 3 millions), et une population de 150 000 Danois qui occupe le nord du Schleswig (Slesvig, forme danoise).

Le royaume de Saxe (300 hab. par km²) complète la série de grands foyers industriels situés le long des bassins houillers, au pied des montagnes. C'est dans cette zone et dans les pays rhénans que se concentre la puissance industrielle de l'Allemagne. En quête de débouchés, elle les trouve moins dans ses colonies récemment acquises, qu'en Europe, en Orient, et surtout dans les pays d'Amérique où, depuis un demi-siècle ne cessent pas d'affluer ses émigrants (près de 3 millions d'Allemands de naissance aux États-Unis).

Tandis que l'émigration s'exerce surtout aux dépens des pays de grande propriété agricole (Mecklembourg, Poméranie, Posen, Prusse propre), les centres urbains grandissent dans le centre et l'ouest de l'Allemagne. Outre Berlin (plus de deux millions d'habitants), l'Empire compte 47 grandes villes (de plus de 10 000 habitants) : presque toutes sont groupées entre l'Oder et le Rhin.

Allemagne : agriculture et industrie.
Agriculture
et industrie.
Allemagne : religions.
Religions 
de l'Allemagne.
Allemagne : langues.
Langues 
de l'Allemagne.
L'Allemagne du Sud conserve mieux que celle du Nord la physionomie du passé. Cependant ce n'est pas chez elle, mais dans la région essentiellement germanique de Thuringe, que se perpétue le morcellement traditionnel. Sa destruction dans le sud remonte aux guerres de la Révolution et de l'Empire. L'oeuvre de cette époque subsiste à peu près dans la carte actuelle: alors la Bavière, introduite en Franconie, fut arrachée à son isolement danubien; et le Rhin vit se former l'agglomération hétérogène qui s'appelle le grand-duché de Bade. (V.-L.).
Colonies allemandes.
Colonies allemandes.
Etats de Thuringe.
Etats de Thuringe.
Cliquez sur les cartes pour les agrandir.


[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.