.
-

Cartothèque > Atlas classique
Suisse

Vidal-Lablache
ca. 1910
Treize fois plus petite que la France, la Suisse (41 350 km²) a néanmoins des différences de niveau qui vont de 197 mètres (Locarno) à 4638 (pic Dufour dans le mont Rose); elle résume ainsi presque tous les climats de l'Europe, depuis celui de l'olivier dans les vallées du Tessin, jusqu'aux frimas polaires : à 800 mètres cessent les cultures; à 1 700, les forêts cèdent la place aux pâturages; au delà de 2400, neiges. La Suisse n'occupe qu'un septième de la superficie des Alpes, mais c'est là qu'elles ont, sinon leur plus haut sommet, du moins leur plus puissant soulèvement (mont Rose), leurs plus grands glaciers (Aletsch), leurs principaux cours d'eau et leurs plus vastes lacs (Léman). Tant de variété dans les formes et les phénomènes naturels ont fait de cette contrée un laboratoire d'observations géographiques.

Suisse : carte physique.
Suisse.

La Suisse a un peu plus de 3 300 000 habitants, qui sont répartis de la façon la plus inégale : très serrés dans les cantons de Genève (471 par km²) et de Zurich (249), très rares dans les cantons des Grisons (15), du Valais (22) et d'Uri (18).

La Suisse est une confédération de cantons, égaux en droits, quoique très inégaux en étendue, dont les représentants délibèrent en commun dans le Conseil national et le Conseil des États, mais qui gardent chacun leur gouvernement et leurs lois. Trois villes seulement dépassent 100 000 habitants : Zurich, Bâle et Genève; et une 70 000  (Berne); mais chaque été un afflux d'étrangers qu'on évalue à un million et demi. La construction du chemin de fer du Saint-Gothard (tunnel de 15 km achevé en 1882) attire vers la Suisse la plus grande partie du transit entre l'Europe centrale et l'Italie. Huit routes carrossables, construites depuis le commencement du XIXe siècle, traversent en outre les Alpes : celle du Simplon, à 2010 m, doublée depuis 1905 par un chemin de fer, celle du Saint-Gothard (2114 m), du Lukmanier (1917 m), du Bernardino (2063 m), du Splügen (2117 m) de la Maloggia (1811 m), du Julier (2287 m), et du Bernina (2327 m).

Division en cantons de la Suisse.
Division en cantons de la Suisse.

La Suisse, où près d'un tiers du sol est impropre à la culture, tire de l'étranger une partie de sa subsistance qu'elle paye au moyen des produits de son industrie. Celle de l'horlogerie, répandue dans le Jura suisse et français, est une industrie de montagne qui permet à des villes importantes (Chaux-de-Fonds, Locle) de prospérer à près de mille mètres de hauteur. Zurich et Saint-Gall font concurrence à Lyon sur le marché américain. Malgré son éloignement de la mer, la Suisse entretient des relations lointaines, grâce à la facilité avec laquelle ses habitants consentent à s'expatrier pour un temps (5000 à 6000 émigrants  par an). (V.-L.).

Extension du commerce suisse.
Extension du commerce suisse.
Religions en Suisse.
Religions en Suisse.
Langues parlées en Suisse.
Langues en Suisse
Cliquez sur les cartes pour les agrandir.
Suisse économique.
Suisse économique.
Fleuves alpestres.
Fleuves alpestres.

Termes géographiques :

1° Allemand, Ach, cours d'eau; Bach, ruisseau; Bad, bain; Berg, montagne; Brunnen, fontaine; Gletscher, glacier; Grat, arête; Hafen, port; Horn, corne; Joch, chaîne de jonction; See, lac; Spitze, pointe; Thal, vallée; Wald, forêt.

2° Romanche, Piz, pic; Vadret, glacier.



[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.